Les limites du label « Bio »

1

Si les produits issus de l’« agriculture biologique » restent globalement de meilleure qualité que leurs équivalents industriels non bio, l’emprise de l’industrie agro-alimentaire sur ce label n’est pas sans poser de nombreuses questions sur ce qui atterrit, au final, dans notre assiette. Une raison de plus de privilégier les circuits courts.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 563 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

  1. Si le bio est plus cher, ce n’est pas seulement parce que les producteurs (français) n’ont pas les moyens de satisfaire la demande nationale,
    – c’est aussi parce que les terres bio sont plus rares et coûtent plus cher, parce que les lois sur le foncier permettent à n’importe qui d’acheter nos terres, à n’importe quel prix (les milliardaires achètent à prix d’or les grands domaines viticoles pour dépouiller les Français, comme d’autres pays de l’UE, dont la Roumanie citée dans la vidéo)
    – c’est aussi parce que la certification bio coûte de 350 à 800 € par an, additionné d’une taxe de 0,5 % à verser à l’organisme certificateur sur la vente des produits bio … (https://petitprogramme2012.blogspot.com/2018/06/taxes-sur-le-bio.html)
    – c’est peut-être aussi parce que les agriculteurs bio en conversion n’ont pas reçu leur aide au maintien, les paiements étant bloqués par un logiciel défectueux entre 2014 et 2018 environ – ce déficit imposé par l’Etat français à leur budget prévisionnel en engendre combien de suicides ? (je n’i pas les chiffres, je ne ssais pas si une enquête a été menée …..) https://reporterre.net/L-invraisemblable-retard-des-aides-aux-agriculteurs-bio
    – c’est parce que l’Etat s’est désengagé à soutenir les agriculteurs bio en mettant fin à l’aide au maintien (qui est versée pendant 2 ans suite à la première année de conversion ou de démarrage) https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/l-etat-annonce-se-desengager-totalement-des-aides-au-maintien-des-2018-205-130562.html Le prétexte étant que le bio connait un formidable départ, on peut lui couper les ailes … Il sera porté par le marché …

    Le TUE (Traité de l’Union européenne) porte bien son nom …

Répondre à Tata Yoga Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.