Les Etats-Unis annulent 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens mais accordent au même moment 550 millions à Israël

3

Sur décision présidentielle, les fonds alloués par les Etats-Unis pour des programmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza seront réaffectés «à des programmes hautement prioritaires ailleurs», a précisé un haut responsable du département d’Etat.

L’administration américaine a annoncé ce 24 août l’annulation de plus de 200 millions de dollars d’aide aux Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

«A la demande du président [Donald Trump], nous allons rediriger plus de 200 millions de dollars initialement prévus pour des programmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Ces fonds iront désormais à des programmes hautement prioritaires ailleurs», a déclaré à la presse un haut responsable du département d’Etat, sans donner plus de précisions sur leur future affectation.

Cette décision intervient à la suite d’une «analyse de l’assistance américaine à l’Autorité palestinienne et en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pour faire en sorte que les fonds soient dépensés conformément aux intérêts nationaux américains», a-t-il souligné.

Le département d’Etat assure avoir «pris en compte les défis auxquels est confrontée la communauté internationale pour fournir son assistance à Gaza, où le contrôle du Hamas met en danger la vie des Gazaouis et aggrave une situation humanitaire et économique déjà désastreuse». En janvier, les Etats-Unis avaient déjà drastiquement coupé leur contribution à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

«Cette administration est en train de démanteler des décennies de vision et d’engagement américains en Palestine»

L’envoyé de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, Hossam Zomlot, a réagi en dénonçant le même jour une décision «anti-paix». «Cette administration est en train de démanteler des décennies de vision et d’engagement américains en Palestine. Après Jérusalem et l’UNRWA, ceci ne fait que confirmer l’abandon de la solution à deux Etats et l’adhésion complète à l’agenda anti-paix du [Premier ministre israélien Benjamin] Netanyahou», a poursuivi affirmé Hossam Zomlot dans un communiqué.
Les relations sont gelées entre Washington et l’Autorité palestinienne depuis l’annonce par Donald Trump, fin 2017, de sa reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël. Les Palestiniens refusent depuis tout contact avec l’administration américaine et lui dénient tout rôle de médiateur dans le processus de paix avec Israël.

Et quelques jours avant :

Trump approuve l’aide la plus importante jamais accordée à Israël :

Le président américain Donald Trump a signé lundi la National Defense Authorization Act (NDAA), qui comprend un programme d’aide de 550 millions de dollars à Israël et interrompt temporairement la vente de chasseurs F-35 à la Turquie. Cela se produit dans un contexte de tensions entre les États-Unis et Ankara, qui détient actuellement un pasteur américain en otage, entre autres mouvements politiques.

Source : https://francais.rt.com/international/53528-etats-unis-annulent-200-millions-dollars-aide-palestiniens-cisjordanie-gaza et un extrait traduit de https://www.breakingisraelnews.com/112267/trump-largest-aid-package-israel/


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 467 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

  1. Je pense que vous faites une mauvaise analyse. Trump n’est pas le toutou d’Israel. Non, a tort ou a raison, Trump pense que le problème s’est l’Islam et que par conséquent les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Donc Trump aide Israel et retire ses aides aux Palestiniens. Faut pas chercher plus loin.

    • Bonjour, c’est votre interprétation mais je pense qu’elle est, si je peux me permettre, un peu simpliste et qu’elle omet le rôle et l’influence de L’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) auxquels sa fille et son gendre sont très proches.

  2. Bonjour,

    Trump me déconcerte, car il me semble qu’il a une vision d’ensemble souvent adéquat, mais que par ailleurs, à certains autres moments ce n’est pas le cas.

    Ce qui me vient à penser que son pouvoir est quelques fois limité et qu’il ne détient pas toutes les manettes, ce qui lui demande soit quelques fois de lever le pied, ou alors qu’il est muselé sur certains dossiers, ce qui serait nettement plus grave, dans le sens, retour d’ascenseur, ou rendre des comptes.

    Bien à vous.

    Thierry Poget

Répondre à Thierry Poget Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.