Les algorithmes de recommandation de Facebook et Twitter favorisant la discorde sociale pourraient être désactivés par la Russie

1

Un nouveau projet de loi qui sera soumis au Parlement russe pourrait permettre au gouvernement de réglementer et de restreindre les algorithmes qui recommandent des contenus et des comptes qui, selon les responsables de Moscou, favorisent la discorde sociale ou enfreignent les lois locales.

 

Vendredi, des sources au sein de la Douma d’État ont déclaré au quotidien moscovite Kommersant qu’un nouveau projet de loi qui sera présenté dans le courant de l’année obligera les géants américains de la technologie tels que Facebook, Instagram, Twitter et YouTube, ainsi que les réseaux nationaux comme VK, à permettre à leurs utilisateurs de désactiver les algorithmes qui créent des contenus spécialisés et individuels.

Les députés du parti au pouvoir, Russie Unie, auraient formulé ces propositions sur la base de nouvelles préoccupations concernant la manière dont les contenus suggérés pourraient accroître les risques de conflits sociaux et de provocations.

Anton Gorelkin, membre du Comité de la politique de l’information, a déclaré à Kommersant que le document en était au stade final.

«Il s’agit de la régulation des services de recommandation des réseaux sociaux. Leur transparence est importante.» Il a ajouté que «la question de savoir si les sites de streaming de films en ligne relèveront également de cette réglementation est sujette à débat.» Gorelkin a également écrit ces derniers jours que «les algorithmes de recommandation sont ajustés de manière à ce qu’il y ait toujours de fausses informations, des provocations et des brimades tout au long du fil d’actualité de l’utilisateur.»

Le mois dernier, après les élections législatives russes, l’ancien président russe Dmitri Medvedev a déclaré que les algorithmes utilisés par les réseaux sociaux faussaient la conversation en ligne et favorisaient les intérêts d’autres nations.

«Lorsque je consulte les recommandations de Twitter sur les personnes à suivre – bien sûr, la première personne qui apparaît est Navalny, qui purge une peine criminelle. N’est-ce pas une ingérence dans les affaires d’un pays étranger ? C’est une ingérence flagrante», a déclaré M. Medvedev.

Irina Levova, directrice des projets stratégiques à l’Institut de recherche sur l’Internet, estime qu’il convient d’accorder une plus grande attention juridique aux algorithmes sur la base de la manière dont le contenu suggéré affecte les utilisateurs.

«Si le système est capable d’avoir un impact significatif sur les droits, les libertés et le bien-être des personnes et présente des risques pour la vie, la santé et la propriété, des exigences supplémentaires devraient être établies pour lui», a-t-elle déclaré.

Cependant, Mme Levova a ajouté que les mécanismes utilisés pour renforcer les services destinés aux entreprises ne comportent pas de telles menaces.

Cependant, certaines entreprises craignent de perdre la possibilité de maximiser leur portée auprès des clients si les algorithmes sont restreints.

Mikhail Ilyichev, directeur général du service audio Sber.Zvuk, a déclaré à Kommersant que les entreprises pourraient voir une baisse de leurs revenus financiers, car en désactivant le mécanisme de recommandation, l’utilisateur verra moins de publicités ciblées basées sur les cookies et l’historique du navigateur.

Ce n’est pas la première fois que les réseaux sociaux font l’objet de critiques de la part du gouvernement russe.

La semaine dernière, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères du pays, Maria Zakharova, a déclaré après la panne mondiale des plateformes de Facebook, y compris Instagram et WhatsApp, que cette faute mettait en évidence les défaillances du conglomérat californien et la nécessité pour la Russie de disposer de ses propres capacités Internet souveraines.

«Nous devons comprendre qu’une telle panne peut se produire à tout moment, sur la base des processus qui prennent actuellement de l’ampleur aux États-Unis», a déclaré Zakharova.
«Hier, ils vous ont tout montré. Nous ne nous coupons pas nous-mêmes, mais leurs technologies sont défaillantes à tel point que trois milliards et demi de personnes ont été coupées.»

Récemment, une fuite de la liste noire secrète de Facebook concernant les «personnes et organisations dangereuses» a montré qu’elle comptait plus de 4 000 entrées. Parmi elles figurent des entités sanctionnées par les États-Unis comme étant des terroristes, des méchants historiques, des cartels, des milices, ainsi que des dissidents.

 

Pendant ce temps, un site web soi-disant indépendant de vérification des faits, FactCheck.org, s’avère être financé par le même groupe de pression des vaccins (1,9 milliard de dollars) qu’il est censé vérifier.

Le site est un partenaire de Facebook dont les articles sont utilisés pour censurer les voix critiques sur la plateforme de médias sociaux. Il est dirigé par l’ancien directeur du CDC, ce qui constitue là encore un conflit d’intérêts.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que Facebook avait attaqué la nation souveraine de l’Australie et que son gouvernement ne se laisserait pas intimider par les menaces de Facebook.

D’autres nations du monde entier se sont jointes pour déclencher une guerre mondiale contre les menaces de Big Tech.

 

Source : https://greatgameindia.com/facebook-twitter-algorithms-deactivated/ et https://www.rt.com/russia/537676-facebook-twitter-algorithms-deactivated/

Traduction : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 638 autres abonnés

1 Commentaire

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.