L’énergie éolienne : la grande escroquerie

5

Reportage et enquête d’Armel Joubert des Ouches

Depuis plusieurs années, les éoliennes sont en train de recouvrir les paysages de France. 5.000 éoliennes aujourd’hui ; si rien n’est fait pour arrêter ce massacre, il y en aura 25000 d’ici 15 ans.

Des machines gigantesques de plus 140 mètres de haut pour certaines.

Un parc éolien off shore est par exemple déjà prévu en face d’Arromanches, haut lieu du débarquement allié de juin 1944. La cathédrale de Coutances dans la Manche, saccagée par une éolienne située à proximité.

Des exemples, parmi tant d’autres. L’éolien est un secteur dans lequel on peut gagner très rapidement beaucoup d’argent car subventionné par l’Etat. Les Verts, beaucoup de politiques, les lobbys usent toujours du même discours : la gratuité de l’éolien. C’est faux. C’est le contribuable qui le paie par une taxe prélevée discrètement sur sa facture, la CSPE. Un immense scandale financier et un massacre des paysages de France.

Source : http://reinformation.tv/energie-eolienne-grande-escroquerie/

Jonathan

5 Commentaires

  1. meme chose au québec. EDF sont ici aussi. hydro québec achete l’électricité le double du prix qui la revendre. maintenant il demande des hausse de prix tout les ans. on a des surplus d’électricité et il continue a en construire pour garder les emploies.

  2. non seulement elles détruisent le paysage,mais au niveau invisible,ces éoliennes massacrent les Dévas qui font un énorme travail pour Gaia(et nous!)je pense même que c’est surtout pour ça qu’on les met en exergue! les « écologistes » n’en sont pas conscients! en tout cas en feng shui,tout ce qui est coupant,tout ce qui a des formes « agressives » comme ces ailerons ,immenses couteaux,est très nocif! merci pour cet article,il faut conscientiser les gens!

    • vous avez raison on devrait construire quelques centrales nucléaire en plus.j habite en bretagne au bord de la mer et c est vrai que c est pas beau cela dit ici ça tourne h24 et à une vitesse assez dingue c est juste un constat. néammoins la vrai solution est la libération des brevets d’ énergie libre namasté

Laisser un commentaire