Le gouvernement hongrois va mettre fin au «shadowban» de «Big Tech»

1
Le gouvernement hongrois suit la Pologne dans sa lutte contre les Big Tech et s’engage à lutter contre le shadowban des «opinions chrétiennes, conservatrices et de droite».

 

«Shadowban signifie l’acte des fournisseurs de médias sociaux qui, secrètement, à des fins politiques, limitent la visibilité et l’accès à notre profil d’utilisateur à notre insu», a expliqué Judit Varga, ministre de la Justice du gouvernement conservateur national de Viktor Orbán, dans une déclaration partagée sur les médias sociaux, affirmant qu’elle a elle-même eu une «expérience personnelle» d’un tel traitement aux mains des «Big Tech».

«Les entreprises technologiques violent ainsi toutes les normes juridiques démocratiques fondamentales qui constituent la base de la culture occidentale», a-t-elle accusé, ajoutant que «nous ne pouvions qu’apprendre la pratique de l’interdiction de l’enregistrement de la voix du PDG de Twitter [Jack Dorsey], qui a fait l’objet d’une fuite».

La femme d’État hongroise a établi un lien avec deux enregistrements partagés par James O’Keefe et son organisation Project Veritas pour étayer ses allégations :

«Pour réduire leur portée, Facebook limite également la visibilité des opinions chrétiennes, conservatrices et de droite», a poursuivi la ministre de la justice, s’engageant à convoquer une «réunion extraordinaire du Comité de la liberté numérique» afin de s’attaquer à ces «abus systémiques».
«Je consulterai également le président de l’autorité hongroise de la concurrence sur la possibilité de sanctionner les pratiques commerciales déloyales», a-t-elle averti.

L’action hongroise contre les entreprises de plus en plus censurées – et politiquement partiales – qui contrôlent une large part du discours public en étant propriétaires de plateformes de médias sociaux clés, fait suite à une action particulièrement agressive contre la censure technologique de la part du gouvernement polonais, qui fonctionne selon des principes largement similaires et coopère souvent avec Budapest dans les forums internationaux.

Le ministre polonais de la justice Zbigniew Ziobro et le vice-ministre de la justice Sebastian Kaleta ont dévoilé un projet de loi qui habilitera un nouveau Conseil de la liberté d’expression à entendre les appels des utilisateurs de médias sociaux qui estiment avoir été interdits ou avoir vu leur contenu retiré des plateformes de médias sociaux, et à ordonner à ces plateformes de les rétablir si le discours pour lequel ils ont été punis était légal selon la constitution polonaise.

Les sociétés technologiques qui ne se conformeront pas à ces dispositions seront passibles d’amendes pouvant atteindre 50 millions złoty (environ 9,8 millions de livres sterling ou 13,3 millions de dollars).

 

Digression mais qui a son importance : La Hongrie, premier pays membre de l’UE à approuver le vaccin Spoutnik V

La Hongrie est devenue ce 21 janvier le premier pays de l’Union européenne à autoriser le vaccin russe contre le coronavirus Spoutnik V, rejoignant l’Algérie, les Emirats arabes unis, l’Argentine, la Bolivie ou encore la Serbie.

La Hongrie est devenue ce 21 janvier le premier pays membre de l’Union européenne à autoriser le recours au vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19. Dans un communiqué, le Fonds russe d’investissements directs (RFPI), qui finance le développement de ce vaccin, a annoncé que les autorités sanitaires hongroises avaient approuvé ce remède.

Le même jour les Emirats arabes unis ont également approuvé le vaccin. En plus de la Russie (qui laisse le choix à ses citoyens entre le Spoutnik V et son deuxième vaccin, EpiVacCorona), l’Algérie, l’Argentine, la Biélorussie, la Bolivie, la Serbie, la Palestine, le Venezuela, le Paraguay et le Turkménistan ont enregistré Spoutnik V.

Selon les données communiquées par le fonds russe, plus de 1,5 million de personnes ont d’ores et déjà été vaccinées dans le monde avec Spoutnik V, qui démontre une efficacité de «plus de 90%, avec une protection totale contre les cas graves de Covid-19».

 

Source : https://www.aubedigitale.com/le-gouvernement-hongrois-va-mettre-fin-au-shadowban-des-voix-chretiennes-conservatrices-et-de-droite-en-ligne/ et https://www.breitbart.com/europe/2021/01/16/watch-poland-unveils-draft-law-guarantee-free-speech-online/


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 105 autres abonnés

1 Commentaire

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.