Le gouvernement britannique vient de signer un accord pour 90 millions de doses de vaccin contre le COVID19 AVANT même que les tests de sécurité soient terminés

0
Quelque 90 millions de doses de deux vaccins expérimentaux différents contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19), actuellement en cours de développement par des géants de Big Pharma, ont été achetés par le gouvernement britannique pour être distribués en masse. Et ce, malgré le fait que personne ne sache avec certitude si les vaccins fonctionneront ou non, car ils n’ont pas encore été testés.

 

Prouvant une fois de plus que toute cette affaire est une escroquerie, le Royaume-Uni (UK) suppose simplement que les médicaments fonctionneront et les a commandés en conséquence, 30 millions de doses provenant du partenariat entre Pfizer et BioNtech, et 60 autres millions de Valneva. Cela s’ajoute aux 100 millions de doses d’une autre variété de vaccin qui ont déjà été commandées à l’université d’Oxford.

Les vaccins d’Oxford sont fabriqués à partir d’une version génétiquement modifiée du nouveau virus, tandis que le vaccin de BioNtech/Pfizer contient des parties du code génétique du coronavirus. La variété Valneva contiendrait une version inactive du coronavirus de Wuhan (COVID-19).

Quant à la raison pour laquelle le gouvernement britannique a commandé trois différentes variétés de vaccins non testés, les responsables affirment que l’essai de différents «styles» de vaccins permettra de maximiser les chances qu’au moins l’un d’entre eux fonctionne. En d’autres termes, tout est question d’essais et d’erreurs, et la population britannique en général sera un cobaye humain.

«Le fait que nous ayons tant de candidats prometteurs montre déjà le rythme sans précédent auquel nous avançons», a déclaré Kate Bingham, présidente de la «Vaccine Taskforce» du gouvernement britannique.

La «tsar» de la Vaccination britannique admet que les vaccins contre les coronavirus ne peuvent que «réduire les symptômes».

En même temps, Mme Bingham exhorte le grand public à ne pas être «complaisant ou trop optimiste» quant à l’efficacité réelle de ces vaccins, car il y a de fortes chances qu’ils ne fonctionnent pas, a-t-elle admis.

«Le fait est que nous n’obtiendrons peut-être jamais de vaccin et que si nous en obtenons un, nous devons nous préparer à ce qu’il ne soit pas un vaccin qui empêche d’attraper le virus, mais plutôt un vaccin qui réduit les symptômes», a déclaré Mme Bingham.

En d’autres termes, le gouvernement britannique utilise l’argent des contribuables pour acheter des cargaisons de vaccins non testés et peut-être inutiles dans le seul espoir qu’ils pourraient, par un heureux hasard, fonctionner réellement et ne pas finir par nuire gravement aux gens ou les tuer.

Si ce n’est pas là le summum de l’anti-science, alors nous ne savons pas ce que c’est. Mais c’est ainsi que le Royaume-Uni et les États-Unis gèrent la crise, la «Food and Drug Administration» (FDA) américaine ayant récemment accordé une somme d’argent massive à Pfizer pour développer des vaccins expérimentaux contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) pour le marché américain également.

Incroyable, il existe actuellement 140 vaccins différents contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) en essai préclinique, et 10 autres en «phase 1» d’essais de sécurité à petite échelle. Dix autres sont en «phase 2» d’essais d’innocuité à grande échelle, tandis que trois autres sont en «phase 3» d’essais à grande échelle, qui consiste à tester réellement leur efficacité.

En d’autres termes, les premiers essais portent principalement sur la sécurité de ces vaccins expérimentaux pour voir comment le corps des gens réagit à l’injection. S’ils réussissent ce premier test, les chercheurs examinent ensuite si ces injections ont un effet réel ou non.

Boris Johnson dit espérer qu’au moins un de ces vaccins sera «prouvé» efficace d’ici la fin de l’année. Ensuite, il espère les voir arriver sur le marché au début de l’année 2021.

«Je suis évidemment plein d’espoir, je croise les doigts, mais dire que je suis sûr à 100 % que nous aurons un vaccin cette année, voire l’année prochaine, n’est hélas qu’une exagération», aurait-il déclaré. «Nous n’en sommes pas encore là».

 

Source : https://www.naturalnews.com/2020-07-21-uk-signed-deal-90-million-coronavirus-vaccine.htmlhttps://www.bbc.com/news/health-53469269

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 591 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.