Le Forum économique mondial discute du «contrôle de l’esprit par les ondes sonores»

3

Le Forum économique mondial – l’une des organisations d’élite les plus puissantes au monde – a récemment discuté de l’émergence de la technologie de contrôle de l’esprit à distance. Et il admet qu’il pourrait être utilisé pour transformer les humains en esclaves contrôlés par leur esprit.

 

Le Forum économique mondial (WEF) est l’une des organisations d’élite les plus influentes, avec le Council on Foreign Relations, le groupe Bilderberg et la Commission trilatérale. Chaque année, le forum réunit quelque 2500 chefs d’entreprise, dirigeants politiques internationaux, économistes, célébrités et journalistes pour discuter des enjeux mondiaux.

Le Conseil d’administration du WEF est composé de certaines des personnes les plus puissantes du monde. En voici quelques-unes.

  • Mark Carney, gouverneur, Banque d’Angleterre
  • Al Gore, vice-président des États-Unis (1993-2001) ; président et cofondateur, Generation Investment Management LLP
  • Jim Yong Kim, président, Banque mondiale
  • Christine Lagarde, Directrice générale, Fonds monétaire international (FMI)
  • Peter Maurer, Président, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)
  • Indra Nooyi, présidente, PepsiCo
  • L. Rafael Reif, président, Massachusetts Institute of Technology (MIT)
  • Ursula von der Leyen, Ministre fédérale de la Défense, Ministère fédéral de la Défense de l’Allemagne
  • David M. Rubenstein, cofondateur et coprésident exécutif, Carlyle Group

A bien des égards, le WEF est similaire au Groupe Bilderberg. Fait intéressant : Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF est un ancien membre du comité directeur du groupe Bilderberg.

Tout comme d’autres organisations puissantes qui prétendent «aider le monde», le WEF est accusé de promouvoir les intérêts de l’élite mondiale.

Le «Transnational Institute» (TNI) décrit l’objectif principal du Forum économique mondial comme suit:

«Il Fonctionne comme une institution socialisante pour l’élite mondiale émergente, la « mafiocratie » des banquiers, des industriels, des oligarques, des technocrates et des politiciens de la mondialisation. Ils promeuvent des idées communes et servent des intérêts communs : les leurs

Loin de résoudre réellement les problèmes mondiaux, le WEF est accusé de simplement faire porter le blâme des gouvernements et des grands conglomérats sur les citoyens ordinaires.

«Une étude, publiée dans le Journal of Consumer Research, a étudié l’impact sociologique du WEF. Il a conclu que le WEF ne résout pas des problèmes tels que la pauvreté, le réchauffement climatique, les maladies chroniques ou l’endettement. Ils ont simplement déplacé le fardeau de la solution de ces problèmes des gouvernements et des entreprises vers des « sujets de consommateurs responsables : le consommateur vert, le consommateur soucieux de sa santé et le consommateur averti sur le plan financier ». Ils ne font que reformuler les enjeux et, ce faisant, les perpétuer. Gore est cité en exemple. Les discours de Gore détournent délibérément l’attention des problèmes des marchés non réglementés et des activités des entreprises vers les pathologies morales, la cupidité individuelle, etc. Ce faisant, il encourage la création de nouveaux marchés et perpétue ainsi les mêmes vieux problèmes sous une nouvelle forme. Les nouveaux marchés suivront les mêmes schémas que les anciens, car le problème central de la gouvernance d’entreprise n’est jamais abordé.» – Markus Giesler Ela Veresiu, Creating the Responsible Consumer : Régimes de gouvernance moralisateurs et subjectivité des consommateurs

 

Contrôle mental à distance :

La réunion annuelle des Conseils mondiaux de l’avenir du WEF s’est tenue les 11 et 12 novembre aux Emirats Arabes Unis. L’un des sujets abordés était «le contrôle de l’esprit à l’aide d’ondes sonores». Le site officiel du WEF a publié un article intitulé «Mind control using sound waves». Nous demandons à un scientifique comment cela fonctionne lorsque le professeur Antoine Jérusalem, professeur à l’Université d’Oxford, décrit la technologie et les questions qui s’y rapportent :

 

«Le contrôle du cerveau par les ondes sonores : comment ça marche ?
Eh bien, pour en venir directement à la science, le principe de la neuromodulation non invasive consiste à concentrer les ondes ultrasonores dans une région du cerveau pour qu’elles se rassemblent toutes dans un petit endroit. Ensuite, avec un bon ensemble de paramètres, on peut espérer que cela changera l’activité des neurones.
Si vous voulez vous débarrasser des neurones qui sont devenus incontrôlables, par exemple dans l’épilepsie, alors vous voudrez peut-être augmenter l’énergie pour les tuer pour ainsi dire. Mais si vous voulez promouvoir ou bloquer sélectivement l’activité neuronale, vous devez ajuster soigneusement vos ondes ultrasonores.
En d’autres termes, il y a une différence entre la stimulation ultrasonore utilisée pour enlever les tissus et la neuromodulation ultrasonore, qui vise à contrôler l’activité neuronale sans endommager les tissus.
La neuromodulation par ultrasons est quelque chose qui fonctionne assurément, mais que nous ne comprenons toujours pas.
Quel bien social peut en découler ?
Les mots à la mode actuels sont les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, ainsi que les traumatismes crâniens. Mais les scientifiques s’intéressent aussi à la moelle épinière et aux systèmes nerveux périphériques. En ce qui me concerne, étant donné que le cerveau est le centre de décision de facto de tant de processus, n’importe lequel d’entre eux pourrait être ciblé.
C’est sans danger ?
Lorsque l’on tente de  » contrôler  » l’activité neuronale en fournissant de minuscules vibrations mécaniques à une région du cerveau, il est important que le foyer de l’échographie, la fréquence et l’amplitude soient correctement réglés, sinon le cerveau risque d’être endommagé. Le fait est que nous ne savons toujours pas comment régler tout cela ; et si j’exagérais un peu, je pourrais dire que notre approche actuelle n’est pas si éloignée que ça des réglages d’une radio tant que nous n’aurons pas entendu la bonne station.
L’une des nombreuses difficultés est de savoir avec certitude que nous contrôlons effectivement les neurones avec ces ondes sonores, au lieu de les endommager. La vérité, c’est que nous ne savons toujours pas comment le processus fonctionne. Et si vous ne savez pas comment ça marche, vous ne savez pas ce qu’est « trop ».
Quels sont les plus grands défis éthiques ?
Le potentiel de cette technique est énorme – j’entends par là le nombre même d’applications, ainsi que l’utilisation éthique.
D’un point de vue biologique, c’est semblable aux drogues. Elle peut vous guérir, vous rendre dépendant et vous tuer. Il s’agit de rester dans les limites d’un ensemble donné de règles. D’un point de vue éthique, le monde change si vite qu’il est difficile d’évaluer ce qui sera acceptable demain qui ne l’est pas aujourd’hui.
Je suis également convaincu que la nature humaine est telle que si quelque chose peut être fait, ce sera fait. La question est de savoir par qui. Je préférerais avoir une société juste qui dirige la danse plutôt qu’un État voyou sans aucun respect pour la vie humaine ou animale. Si nous voulons diriger cette danse dans 10 ans, nous devons commencer à faire des recherches dès aujourd’hui.
Comment la dystopie peut-elle se développer ?
Je vois venir un jour où un scientifique sera capable de contrôler ce qu’une personne voit dans son esprit, en envoyant les bonnes ondes au bon endroit dans son cerveau. Je pense que la plupart des objections seront semblables à celles que nous entendons aujourd’hui au sujet des messages subliminaux dans les publicités, mais beaucoup plus véhémentes.
Cette technologie n’est pas sans risques d’abus. Il pourrait s’agir d’une technologie de soins de santé révolutionnaire pour les malades, ou d’un outil de contrôle parfait avec lequel les impitoyables peuvent contrôler les faibles. Mais cette fois, le contrôle serait littéral.
Que pouvons-nous faire pour préserver son potentiel ?
Je ne vais pas prétendre que les scientifiques sont tous sages et bien informés lorsqu’il s’agit de ce qui devrait et ne devrait pas être fait. Certains d’entre nous iront aussi loin que possible. Mais c’est dans la nature humaine, et pas seulement chez les scientifiques.
Quoi qu’il en soit, notre travail consiste à trouver quelque chose qui soit bénéfique pour l’humanité. Et si vous trouvez un moyen de rendre quelqu’un meilleur, alors vous savez probablement aussi comment faire le contraire. L’objectif est de s’assurer que la réglementation empêche la seconde, sans entraver la première. Je crois que c’est le rôle des régulateurs. Et je pense que l’Union européenne, où je travaille, est très bonne dans ce domaine.
Un autre rôle des politiciens devrait être de fournir une plateforme de communication pour expliquer la vision à long terme d’un domaine de recherche donné. Et il peut être trop tôt, ou pas une bonne idée, et la décision finale pourrait très bien être de l’arrêter. Mais à long terme, le public devrait bénéficier des avantages potentiels d’une nouvelle technologie qui lui est expliquée en termes simples, ce qui n’est pas nécessairement le cas des scientifiques.
Les politiciens devraient se rappeler que si nous ne le faisons pas, quelqu’un quelque part le fera de toute façon… potentiellement non réglementé.»

 

En bref, Antoine Jérusalem dit que le contrôle à distance de l’esprit est une technologie incroyablement puissante qui a le pouvoir de guérir éventuellement des maladies. Cependant, entre de mauvaises mains, la technologie peut complètement prendre le contrôle de son cerveau. Selon ses propres termes, il peut être «l’outil de contrôle parfait avec lequel les impitoyables contrôlent les faibles».

Cela dit, le contrôle à distance de l’esprit n’est pas nouveau et l’élite a eu accès à ce genre de technologie pendant des années. Il y a quelques temps, j’ai publié un article au sujet d’une fuite sur un document de 1996 décrivant le contrôle à distance de l’esprit.

Liste des effets sur le corps humain des armes «Psycho-électrique»

 

Plus d’information sur cet image dans cet article : Le gouvernement américain publie accidentellement des documents sur les armes «psycho-électriques» ou pousser le sujet sur les armes à énergie dirigée par cet article : COBRA | 24 Février 2018 : Armes à énergie dirigée

Malgré le potentiel dystopique reconnu de la technologie, Antoine Jérusalem estime que l’humanité ne peut s’empêcher de la développer. Il dit probablement cela parce qu’une entreprise qui développe cette technologie fait partie du WEF. Sa solution pour s’assurer que la technologie n’est pas utilisée pour transformer les humains en esclaves de contrôle mental ? Réglementation gouvernementale.

En bref, le WEF déclare que cette technologie devrait être sous le contrôle de l’élite mondiale. Cela vous réconforte-t-il ? Moi pas !

Source : https://vigilantcitizen.com/latestnews/the-world-economic-forum-talks-about-mind-control-using-sound-waves/ et https://www.weforum.org/agenda/2018/11/mind-control-ultrasound-neuroscience

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 673 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

  1. Avec tous ces relais d’onde qui nous entourent,ils n’aurons plus qu’à appuyer sur le bouton…pour notre extermination.
    Je considère la mort mentale bien plus importante que la mort physique,qui signifie juste un changement de véhicule afin d’expérimenter cette magnificence qu’est la Vie.
    Mais l’état d’esclavage a déjà débuter pour ma part,quand je vois mes contemporains déambuler la tête baissée(comme l’esclave devant son maître ou (((maître)))!) avec leur machine dans les mains qu’ils appellent smartphone. Toutes mes condoléances….lol!
    Namasté.
    Que Vive la Vie Vive!(Christian Vander)

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.