Le département d’Etat américain a-t-il gelé son financement de l’organisation terroriste «Casques blancs» ?

1

Le département d’État de Trump a gelé le financement du groupe controversé connu sous le nom de White Hemlets (Casques Blancs), une organisation non gouvernementale (ONG) selon CBS news.

«N’ayant pas reçu de financement américain ces dernières semaines, les Casques blancs se demandent ce que cela signifie pour l’avenir. Ils n’ont reçu aucune déclaration officielle du gouvernement américain selon laquelle l’aide monétaire s’est arrêtée, mais les membres du groupe sur le terrain en Syrie rapportent que leurs fonds ont été coupés» – CBS news

Les «preuves fournies» par les «Casques blancs» de l’attaque chimique présumée ont été utilisées par l’Occident pour justifier plusieurs frappes aériennes sur les installations scientifiques et militaires syriennes tout au long du mois d’avril – la première sur la base aérienne T4 de la Syrie par Israël 48 heures après le rapport des Casques blancs. De nombreux résidents de Douma, y compris le personnel de l’hôpital, disent que l’attaque chimique n’a jamais eu lieu

Les «Casques blancs» sont une ONG de 3 000 membres officiellement connue sous le nom de Défense civile syrienne. Créé fin 2012 – début 2013 après qu’un groupe de 20 Syriens a été formé et organisé par l’ancien officier de l’armée britannique James Le Mesurier. Le groupe a ensuite reçu un financement de Mayday Rescue, un groupe à but non lucratif basé aux Pays-Bas, qui est à son tour financé par des subventions des gouvernements néerlandais, britannique, danois et allemand.

Les États-Unis ont fourni au moins 32 millions de dollars au groupe – environ 1/3 de leur financement total – par le biais d’un programme de l’USAID orchestré par le département d’État Obama et acheminé vers les Casques blancs en utilisant un entrepreneur de Washington D.C. participant au programme régional syrien de l’USAID.

«Selon leur site Web, les Casques blancs ont été directement financés par Mayday Rescue, et une société appelée Chemonics, depuis 2014. Pourtant, il y a des preuves que ces deux organisations ont commencé à soutenir les Casques blancs au début de 2013, à peu près au moment où les Casques blancs prétendent s’être formés en tant que groupes auto-organisés. Mayday Rescue, comme nous l’avons dit, est financé par les gouvernements néerlandais, britannique, danois et allemand. Et Chemonics ? Il s’agit d’un entrepreneur basé à Washington, D.C. qui a reçu 128,5 millions de dollars en janvier 2013 pour soutenir «une transition pacifique vers une Syrie démocratique et stable» dans le cadre du programme régional syrien de l’USAID. Au moins 32 millions de dollars ont été donnés directement aux Casques blancs en février 2018.» – TruthInMedia

Ainsi, les gouvernements américain, néerlandais, britannique, danois et allemand financent les Casques blancs, une organisation non gouvernementale, par le biais de procurations depuis environ cinq ans.

Des rapports troublants selon lesquels les Casques blancs ont été accusés de mettre en scène des incidents sont probablement parvenus à l’administration de Trump a maintenant gelé le financement du groupe et a placé le soutien sous «en cours d’examens».

Maintenant, ils ne reçoivent aucun financement des États-Unis, car le département d’État dit que le soutien est «en cours d’examens». Les États-Unis représentaient environ un tiers du financement global du groupe. Un document interne du département d’État indiquait que son bureau du Proche-Orient avait besoin d’une confirmation de l’administration pour obtenir le feu vert pour le financement des Casques blancs en Syrie d’ici le 15 avril, faute de quoi le département entamerait des «procédures d’arrêt sur une base continue». – CBS news

 

«C’est une évolution très inquiétante», a déclaré un responsable des Casques blancs à CBS. «En fin de compte, cela aura un impact négatif sur la capacité des travailleurs humanitaires à sauver des vies.»

Ou pas, selon ce que l’on ressent à propos des Casques blancs…..

Note ExoPortail : Je vous conseille ces trois articles pour mieux saisir l’arnaque des  «Casques Blancs» : Syrie : Quand vous croyez donner pour aider les Syriens, vous financez le terrorisme qui les tue / Casques Blancs: des comédiens, menteurs, voleurs qui aident des terroristes et refusent d’aider les civils / Casques blancs & attaque au gaz (Article de Veterans Today)

La semaine dernière, des responsables russes ont amené à La Haye quinze personnes de la ville de Douma, Syrie, a déclaré avoir été présent lors de l’attaque chimique présumée du 7 avril, y compris Hassan Diab, 11 ans, qui a été vu dans une vidéo des Casques blancs largement distribuée recevant un «traitement d’urgence» dans un hôpital local après l’incident présumé.

«Nous étions au sous-sol et nous avons entendu des gens crier qu’il fallait aller à l’hôpital. Nous avons traversé un tunnel. A l’hôpital, ils ont commencé à verser de l’eau froide sur moi», a dit Diab, qui a été présenté dans la vidéo dont l’ambassadeur de Russie aux Pays-Bas dit qu’elle a été mise en scène.

Le garçon et sa famille ont parlé à divers médias, disant qu’il n’y a pas eu d’attaque.


Parmi les autres personnes présentes lors du tournage du «nettoyage» de l’hôpital de Diab par les Casques blancs, on trouve l’administrateur de l’hôpital Ahmad Kashoi, qui dirige le service des urgences.

«Il y avait des inconnus qui filmaient les soins d’urgence, ils filmaient le chaos qui se déroulait à l’intérieur, et filmaient des gens qui étaient arrosés d’eau. Les instruments qu’ils utilisaient pour les arroser d’eau étaient à l’origine utilisés pour nettoyer les planchers», se souvient Ahmad Kashoi, un administrateur du service des urgences. «Cela s’est produit pendant environ une heure, nous leur avons fourni de l’aide et les avons renvoyés chez eux. Personne n’est mort. Personne n’a souffert d’une exposition chimique

Halil al-Jaish, un secouriste qui a soigné des gens à l’hôpital Douma le jour de l’attaque, a également pris la parole à La Haye. Il a déclaré que si certains patients sont venus pour des problèmes respiratoires, ils ont été attribués à de la poussière lourde, présente dans l’air après de récentes frappes aériennes, mais que personne ne montrait des signes d’empoisonnement par la guerre chimique.

Les «Casques blancs» ont déjà fait l’objet d’accusations pour des fabrications de preuves et de mise en scène de corps. Plusieurs de leurs membres ont été photographiés avec, ou ressemblent étrangement aux combattants des divers groupes terroristes anti-Assad opérant dans la région.

Des preuves photographiques et vidéo recueillies sur les médias sociaux et ailleurs représentant des «Casques blancs» qui semblent être affiliés à des groupes terroristes peuvent être trouvées ici :

Sourcehttps://www.zerohedge.com/news/2018-05-04/trump-cuts-funding-syrias-white-helmets

Traduction et rajouts de liens et d’images : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 562 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.