Le Département de la justice lance une enquête alors que de nouvelles preuves d’orchestration des émeutes violentes émergent

1
Le ministère de la justice a annoncé qu’il essayait de déterminer s’il existe un «commandement et un contrôle coordonnés» derrière les violentes émeutes qui ont éclaté dans tous les États-Unis. Ces derniers jours, les fonctionnaires de tout le pays ont utilisé des mots tels que «organisé» et «organisateurs» pour décrire l’orchestration à laquelle ils ont assisté dans leurs villes respectives. Et partout aux États-Unis, les responsables de l’application des lois ont rapporté avoir trouvé d’énormes tas de pierres et de briques placés à l’avance sur les lieux de manifestations, et des recruteurs ont souvent été utilisés pour diriger les émeutiers vers des endroits où la police n’est pas présente.

 

En outre, nous avons entendu dire à maintes reprises que de nombreuses personnes impliquées dans les violences ne sont connues d’aucun habitant de la région. À ce stade, les preuves semblent si accablantes qu’une sorte de coordination nationale est en cours, que le ministère de la justice a décidé de lancer une enquête officielle

Les responsables fédéraux de l’application des lois cherchent à savoir si des «acteurs criminels» coordonnent les activités violentes pendant les manifestations et examinent les rapports selon lesquels des «pierres et des briques» ont été déposées pour être jetées sur la police et d’autres services de répression alors que les villes du pays sont aux prises avec la montée de la violence, a déclaré un haut responsable du ministère de la justice.
«Vous voyez les marques… Nous essayons de voir s’il y a un commandement et un contrôle coordonnés, vous voyez ces miettes de pain et c’est ce que nous essayons de vérifier«, a déclaré le fonctionnaire du ministère de la justice.

L’orchestration de la violence semble être la plus avancée dans les grandes villes comme New York. Selon le chef du NYPD, des «caches de briques et de pierres» ont été placées stratégiquement dans toute la ville au cours des derniers jours…

Le chef de la police de New York a appelé les «pillards organisés» qui, selon lui, laissent «stratégiquement» des tas ou des seaux de débris aux coins des rues de la ville.

«C’est à cela que nos policiers sont confrontés : Des pilleurs organisés, qui placent stratégiquement des caches de briques et de pierres à divers endroits de New York», a écrit le commissaire Dermot Shea dans un tweet du mercredi matin, accompagné d’une vidéo montrant quatre boîtes bleues remplies de débris gris.

Bien sûr, il est tout à fait possible que quelqu’un achète des briques pour les émeutiers, mais Shea a souligné que des briques ont été volées sur plusieurs chantiers de construction de la ville…

«Des briques préalignées sont placées puis transportées vers des « manifestations pacifiques », mais qui sont ensuite utilisées par ce groupe criminel au sein même de l’organisation», a-t-il déclaré. «Nous avons eu des sites de construction cambriolés ces derniers jours à Manhattan … lors d’une émeute, c’est intéressant ce qui a été pris – des briques».
Shea a expliqué comment des briques avaient été jetées sur des membres de la police de New York dans le Bronx, et des bouteilles d’eau remplies de ciment ont également été utilisées comme armes.

Il semblerait donc que quelqu’un ait volé des briques et les ait laissées en piles préétablies pour les émeutiers.

Mais à ce stade, nous ne savons pas précisément qui fait cela ni pourquoi ils se donnent tant de mal.

On rapporte également que des équipes de pilleurs armées d’outils électriques travaillent systématiquement ensemble pour piller un endroit après l’autre à New York. Voici comment un témoin oculaire a décrit ce dont elle a été témoin

L’un des nombreux rapports de police des témoins oculaires vient de Carla Murphy, qui vit à Chelsea.
Lors d’une interview mardi, Murphy a déclaré qu’elle avait commencé à entendre l’agitation des foules de personnes le long de sa rue et des rues voisines vers 22h30 lundi soir. Elle a d’abord regardé depuis son immeuble, puis est descendue dans la rue et a vu des groupes organisés de personnes travaillant ensemble pour entrer par effraction dans les magasins du quartier West Side.
«Les voitures arrivaient, laissaient descendre les pilleurs, déchargeaient les outils électriques et les valises, puis les voitures s’en allaient», a-t-elle déclaré. «Puis les voitures revenaient les chercher et repartaient vers l’endroit suivant. Elles semblaient savoir exactement où elles allaient. Certaines personnes étaient du coin, mais il y avait beaucoup de gens de l’extérieur».

Il ne s’agit pas seulement de quelques manifestants en colère qui brisent quelques vitres.

C’est du crime organisé à un niveau très élevé, et ces gens savent exactement ce qu’ils font.

En attendant, de nouvelles preuves de coordination continuent d’apparaître dans d’autres grandes villes également

À Tampa, des membres de l’équipe de déminage auraient trouvé des mortiers dans des buissons du centre-ville, et des briques et autres objets auraient été cachés dans des poubelles pour être jetés sur les policiers.
À Seattle, une vidéo mise en ligne par un anarchiste montre que vers minuit, une foule de 100 à 150 agitateurs presque tous blancs avec des parapluies a commencé à jeter des bouteilles sur la police.

Il semble évident qu’une sorte de coordination a lieu, mais les autorités fédérales sont maintenant confrontées à la tâche redoutable d’essayer de prouver qui est derrière tout cela.

Selon Fox News, les fonctionnaires du ministère de la justice espèrent trouver «des moyens d’exploiter les téléphones et les communications de données qui pourraient nous donner une mosaïque pour voir s’il y a un commandement et un contrôle coordonnés, c’est ce que nous recherchons».

On pense que les médias sociaux sont fortement utilisés pour diriger les mouvements des émeutiers et des pillards, et cela signifierait qu’il devrait y avoir des pistes numériques que les enquêteurs pourraient suivre.

Note ExoPortail :

Cette enquête doit être suivie au sérieux mais je suis en même temps septique car il n’est point difficile de comprendre et d’obtenir des preuves de l’implication des réseaux Soros derrière la situation actuelle avec les confessions de personnes que l’on peut déjà trouver sur le net. Soros n’étant qu’un agent des Rothschild. Non pas pour déstabiliser Trump mais pour renforcer le contrôle Jésuite / Noblesse noire sur les USA : https://exoportail.com/emeutes-aux-usa-decryptage-du-plan-jesuite/

Je m’étonne donc que l’enquête se concentre le tracking des contacts et des données numériques, ceci me faisant craindre un prétexte et une potentielle dérive, à suivre donc en espérant que ce soit positif :  https://exoportail.com/la-police-utilise-le-tracking-de-contacts-et-big-tech-pour-retrouver-les-manifestants/

 

Source :  http://endoftheamericandream.com/archives/shocking-evidence-that-indicates-that-somebody-is-trying-to-orchestrate-an-internal-uprising-inside-the-united-stateshttp://themostimportantnews.com/archives/the-doj-has-launched-an-investigation-as-more-evidence-emerges-that-someone-is-orchestrating-the-violent-riots et https://www.foxbusiness.com/lifestyle/nypd-evidence-organized-looting

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 440 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

  1. Pas de rapport avec l’article mais il doit se passer quelque chose car pas de défilé ce 14 juillet. La raison annoncée du covid n’est pas crédible à mon avis.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.