L’Arabie saoudite accepte l’appel de l’ONU pour un cessez-le-feu au Yemen pendant la pandémie de Covid-19

0
La coalition dirigée par les Saoudiens aurait accepté une trêve au Yémen – cinq ans jour pour jour après le lancement d’une intervention dans ce pays – dans le cadre d’un appel des Nations unies à un armistice mondial sur la pandémie de Covid-19.

La décision de Riyad de se retirer fait suite à l’acceptation du cessez-le-feu par les partisans pro-saoudiens du président évincé Abdrabbuh Mansour Hadi et les rebelles houthis qui contrôlent la capitale depuis janvier 2015.

Le président du Comité suprême révolutionnaire des rebelles houthis, Mohammed Ali al-Houthi, a salué le soutien de Riyad au cessez-le-feu, tout en exprimant l’espoir, dans un tweet publié plus tard dans la journée de mercredi, qu’il se traduise «en pratique». Il reste à voir si le cessez-le-feu tiendra, car les nombreuses tentatives précédentes de l’ONU pour en négocier un ont toutes échoué. Dans un précédent article, Al-Houthi a critiqué la coalition dirigée par les Saoudiens, déclarant qu’elle avait augmenté ses frappes sur le Yémen depuis l’appel initial des Nations unies à la trêve, en lançant une quarantaine de raids aériens.

L’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a lancé un appel à un tel cessez-le-feu la semaine dernière, et le secrétaire général Antonio Guterres a envoyé une autre lettre aux parties belligérantes mercredi, appelant à un arrêt « immédiat » des hostilités :

C’est le 25 mars 2015 que l’Arabie Saoudite et ses alliés sont intervenus au Yémen, d’abord par des frappes aériennes contre les Houthis, puis par une campagne terrestre. Malgré son avantage écrasant sur le papier, la coalition n’a pas été en mesure de vaincre les Houthis, bien que la guerre ait causé d’énormes souffrances aux civils dans ce pays appauvri situé à l’extrémité sud de la péninsule arabique.

Selon les rapports des Nations unies, d’ici la fin 2019, plus de 100 000 Yéménites seront morts des suites directes des combats, et 130 000 autres périront de faim et de maladie, dans ce pays de quelque 30 millions d’habitants.

Les États-Unis ont fourni un soutien logistique à la coalition saoudienne, accusant les Houthis d’être des «mandataires» de l’Iran. Tous deux sont des adeptes de l’Islam chiite. Les tentatives du Congrès américain pour limiter l’implication au Yémen n’ont pas réussi à franchir le seuil du veto présidentiel.

 

Source : https://www.rt.com/news/484112-saudi-un-ceasefire-yemen/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 157 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.