La Chine prépare-t-elle un yuan adossé à l’or ? Pékin autorise l’achat de milliards de dollars en lingots

0

Les gros titres de ce matin : Reuters rapporte que la Chine a autorisé les banques nationales et internationales à importer de grandes quantités d’or dans le pays.

 

La People’s Bank of China (PBOC), la banque centrale du pays, contrôle la quantité d’or qui entre en Chine par le biais d’un système de quotas accordés aux banques commerciales. Elle autorise généralement l’entrée d’une quantité suffisante de métal pour satisfaire la demande locale, mais restreint parfois le flux.

Ces dernières semaines, elle a autorisé l’entrée de grandes quantités de lingots, ont indiqué les sources.

«Nous n’avions pas de quotas pendant un certain temps. Maintenant, nous en recevons … le plus depuis 2019», a déclaré une source dans l’une des banques qui transfèrent de l’or en Chine.

Environ 150 tonnes d’or d’une valeur de 8,5 milliards de dollars aux prix actuels sont susceptibles d’être expédiées, ont indiqué quatre sources. Deux des sources ont déclaré que le lingot serait expédié en avril. Deux autres ont indiqué qu’il atteindrait la Chine en avril et en mai.

La nouvelle a fait grimper le prix de l’or (en dollars US)…

 

L’ampleur des expéditions signale le retour spectaculaire de la Chine sur le marché mondial des lingots. Depuis février 2020, le pays a importé en moyenne de l’or pour une valeur d’environ 600 millions de dollars par mois, soit à peu près 10 tonnes, selon les données des douanes chinoises.

En 2019, ses importations se sont élevées à environ 3,5 milliards de dollars par mois, soit environ 75 tonnes.

S’agit-il simplement de la prochaine étape de la Chine qui voit que le dollar américain n’est plus la monnaie de réserve mondiale ?

Comme l’a écrit Alasdair Macleod l’année dernière, la Chine peut échapper au sort d’un effondrement du dollar en liant le yuan à l’or. De toutes les grandes économies, celle de la Chine est la mieux placée pour mettre en œuvre une solution monétaire saine.

Avec tout son or, en le monétisant, la Chine pourrait tuer le dollar demain. Sans aucun doute, cette option financièrement nucléaire est devenue la toile de fond de sa stratégie dans la guerre commerciale et financière en cours contre l’Amérique. Mais l’idée qu’en utilisant ce pouvoir incontestable sur le dollar, la Chine remporte une victoire simple si, par ses actions, le dollar est détruit, sous-estime une situation plus complexe. Ce n’est pas dans l’intérêt de la Chine à bien des égards, notamment parce qu’elle possède environ 3,4 billions de dollars, dont seulement 1,5 billions sont investis dans des bons du Trésor, des agences, des entreprises et des dettes à court terme aux États-Unis. Le reste est activement utilisé pour financer des prêts aux fournisseurs de matières premières de la Chine, à ceux qui participent aux initiatives «ceinture et route» et à d’autres États avec lesquels la Chine souhaite gagner en influence.
Si le dollar est détruit, le poids de la Chine dans le monde l’est également, car seule une petite partie de l’influence de la Chine en matière de prêts est exprimée en renminbi. En ce sens, si le dollar s’effondre, l’Amérique gagne un avantage géopolitique sur la Chine, ses moyens d’influence internationale étant paralysés. Les dirigeants chinois seront parfaitement conscients des conséquences de la disparition du dollar et ne feront donc rien pour l’encourager. En effet, si le dollar commence à s’effondrer sur les marchés étrangers, nous pourrions voir la Chine interpeller de plus en plus la Fed sur ses politiques inflationnistes. Mais le problème de la Fed est et restera son incapacité à mettre fin à son addiction à l’inflationnisme illimité.
Malheureusement, une crise bancaire fait partie intégrante du scénario, qui aura des effets fondamentaux sur toutes les monnaies fiduciaires, certaines plus que d’autres. Et comme les opérations bancaires internationales sont essentiellement liées au dollar, après une courte pause, les conséquences ne manqueront pas de peser lourdement sur le dollar en tant que monnaie de réserve. Le déroulement du cycle du crédit est de catégorie 5, alors qu’il était de catégorie 2 ou 3 en 2008-09. Ce n’est qu’après un tel cataclysme que la Chine n’aura d’autre choix que d’abandonner toute tentative de soutenir le dollar et ses moyens d’acheter de l’influence à l’étranger. La Chine devra alors sécuriser sa propre monnaie.
Cela nécessitera un retour à l’or – l’option nucléaire jusqu’à présent évitée. Il en coûtera certes de passer par pertes et profits des milliers de milliards de dollars et ses moyens de s’assurer une influence à l’étranger, mais il y aura un vide monétaire à combler. Et la compensation se trouvera dans l’augmentation de la valeur des stocks de lingots déclarés et non déclarés de la Chine, ainsi que dans l’enrichissement de son peuple détenteur d’or.

 

Il n’est clairement pas dans l’intérêt géopolitique actuel de la Chine d’introduire un étalon-or qui minerait ou détruirait le dollar. Pour cette raison, la Chine ne le fera qu’une fois qu’il sera clair que le dollar se trouve dans les premiers stades d’un effondrement inflationniste inévitable, et que le risque que le yuan sombre avec lui doit être traité de toute urgence. Peut-être qu’au fur et à mesure que le programme Biden/MMT se précise, une réévaluation des perspectives du dollar et du piège de l’endettement lié à la hausse des taux d’intérêt auquel sont soumis les gouvernements occidentaux déterminera le calendrier.

Il ne fait aucun doute que le passage à un yuan en or aura un effet profond sur les autres monnaies fiduciaires. Une courte période de temps entre l’annonce de ces plans et leur mise en œuvre sera nécessaire pour que les marchés s’adaptent. Il est probable que les monnaies fiduciaires subiront une pression à la baisse sur leur pouvoir d’achat, et la Chine doit être perçue comme protégeant ses propres intérêts en revenant à une monnaie saine et en ne sapant pas délibérément le dollar.

D’autres nations, en particulier en Asie, suivront probablement la Chine dans la mise en œuvre de leurs propres normes de change de l’or, et toutes les nations seront alors confrontées à un choix difficile : s’accrocheront-elles à leurs États-providence et aux difficultés croissantes qu’elles rencontrent pour les financer, ou stabiliseront-elles leurs monnaies ? Si la Chine adopte effectivement un véritable étalon de change-or, elle neutralisera toute la puissance géopolitique de l’Amérique, que celle-ci suive ou non son exemple.

 

Source : https://www.zerohedge.com/markets/china-readying-gold-backed-yuan et https://uk.sports.yahoo.com/news/exclusive-china-opens-borders-multi-095540747.html?guccounter=1

Traduction : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 239 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.