Accueil Actualité & Géopolitique Kiev commet des provocations désespérées

Kiev commet des provocations désespérées

0

Note ExoPortail : En une semaine, Les néo-nazis placés au pouvoir à Kiev par les néos-conservateurs khazars essaient désespérément de provoquer la Russie pour ne pas être totalement abandonné par leurs Maitres :

Le 18 novembre :

L’armée ukrainienne bombarde en plein jour l’hôpital N°21 du quartier d’Oktyabrsky à Donetsk

L’armée ukrainienne bombarde en plein jour l’hôpital N°21 du quartier d’Oktyabrsky à Donetsk

En tout début d’après-midi, l’armée ukrainienne a tiré au mortier sur l’hôpital N°21 du quartier d’Oktyabrsky, situé dans le district de Kouibyshevsky à Donetsk, endommageant la façade et les fenêtres, mais sans faire de victimes d’après les informations préliminaires recueillies sur place.

« À environ 12 h 30, deux obus de mortier ont frappé l’hôpital N°21 du district de Kouibyshevsky à Donetsk, endommageant la façade de l’hôpital et brisant plusieurs vitres, » a déclaré le commandement opérationnel de l’armée de la RPD.

Les autorités de la RPD enquêtent sur l’incident, mais la trajectoire indiquée par le trou laissé par l’un des obus suggère un tir venant du Nord de l’aéroport de Donetsk, où sont stationnées les troupes ukrainiennes.

ukraine bombardements hôpital 20161118

L’hôpital N°21 est proche du front et a été bombardé à plusieurs reprises par l’armée ukrainienne. Ces bombardements avaient entre autre endommagé le toit et les fenêtres. Malgré ces bombardements, l’hôpital continue de fonctionner et aujourd’hui lors de ce bombardement, 80 patients se trouvaient à l’intérieur, y compris des enfants.

À l’été 2015, le commissaire européen aux droits de l’homme, Nils Muižnieks, avait visité l’hôpital lors d’une tournée d’inspection spéciale.

Source : https://dnipress.com/fr/posts/larmee-ukrainienne-bombarde-en-plein-jour-lhopital-n-21-du-quartier-doktyabrsky-a-donetsk/

Le 22 novembre :

«Provocation grossière» : Moscou accuse Kiev d’avoir kidnappé deux soldats russes en Crimée

«Le 20 novembre, des membres du SBU [Services secrets ukrainiens] ont arrêté illégalement en Crimée et emmené en Ukraine les soldats russes Maxime Odintsov et Alexandre Baranov», a affirmé mardi 22 novembre le ministère russe de la Défense, cité par l’agence publique russe Ria Novosti.


Vladimir Poutine : «Kiev a choisi le terrorisme plutôt qu’une résolution pacifique du conflit»

«Nous considérons ces actes des services spéciaux ukrainiens à l’encontre de citoyens russes comme une nouvelle provocation grossière et exigeons leur retour immédiat en Russie», poursuit le communiqué du ministère, affirmant redouter que ces soldats ne fassent désormais l’objet d’une enquête criminelle pour de «faux crimes contre l’Ukraine».

De son côté, le SBU a assuré qu’il s’agissait de «deux anciens militaires ukrainiens ayant trahi leur serment en rejoignant l’armée russe» après le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie en 2014.

Une enquête pénale a été ouverte en Ukraine contre ces deux soldats russes. Officiellement accusés d’avoir déserté l’armée ukrainienne, ils ont été arrêtés alors qu’ils essayaient de traverser un point de contrôle à la frontière entre l’Ukraine et la Crimée.

Après le référendum d’auto-détermination et le rattachement de la péninsule à la Russie en mars 2014, une partie des soldats ukrainiens présents sur place sont retournés en Ukraine tandis que d’autres sont restés et ont rejoint l’armée russe.

Moscou a annoncé ces derniers mois l’arrestation de plusieurs groupes de «saboteurs» ukrainiens en Crimée, envoyés selon les services spéciaux russes par Kiev pour attaquer des sites militaires et des bâtiments administratifs.

Source : https://francais.rt.com/international/29380-moscou-accuse-kiev-kidnapping-soldats-russes

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 600 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Partage d'article facile

Le partage d'infos, c'est la clé !