Jusqu’à 175 ans de prison : les Etats-Unis annoncent 17 nouvelles inculpations contre Julian Assange

3

Les pires craintes de l’équipe juridique de Julian Assange viennent de se réaliser. Comme l’avait prévu le rédacteur en chef de Wikileaks, le Département de la Justice américaine ( qu’on devrait renommer « injustice ») a révélé qu’un grand jury en Virginie a renvoyé un nouvel acte d’accusation en 18 chefs d’accusation contre Assange, qui inclut des violations de la loi sur l’espionnage découlant de son rôle dans la publication des documents classifiés divulgués par Chelsea Manning, ainsi que son accusation initiale de complot pour s’être introduit dans un ordinateur gouvernemental, d’après le New York Times.

 

Le ministère de la Justice a déclaré dans l’acte d’accusation que M. Assange sera passible d’une peine maximale de 10 ans pour chacune des 17 nouvelles infractions à la Loi sur l’espionnage, en plus de la peine de cinq ans pour son accusation antérieure de piratage.

Outre le relèvement significatif du seuil de peine (de 5,5 ans maximum dans le cadre de l’acte d’accusation précédent à la perspective d’une condamnation à mort pour violation de la loi sur l’espionnage), les nouvelles accusations soulèveront de graves problèmes de premier amendement car Assange deviendra le premier journaliste accusé en vertu de la loi sur l’espionnage.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une garantie, les violations de la loi sur l’espionnage ont, dans le passé, entraîné la perspective d’une condamnation à mort, bien que les violations spécifiques d’Assange lui épargneront probablement la possibilité d’un tel sort.

La loi sur l’espionnage de 1917 a été utilisée pour condamner des espions présumés, en particulier Julius et Ethel Rosenberg. Les Rosenberg ont été mis à mort par une chaise électrique en 1953.

«La décision du ministère de la Justice d’intenter des poursuites en vertu de la Loi sur l’espionnage signale une escalade dramatique sous la présidence de Trump pour réprimer les fuites de renseignements classifiés. Plus récemment, des responsables de l’application de la loi ont accusé un ancien analyste du renseignement d’avoir donné des documents classifiés à The Intercept, un site Web de nouvelles sur la sécurité nationale.
Les juristes croient que poursuivre les journalistes pour leur travail violerait le Premier Amendement, mais la perspective n’a pas encore été testée devant les tribunaux parce que le gouvernement n’a jamais inculpé un journaliste en vertu de la Loi sur l’espionnage.
Bien qu’il ne soit pas un journaliste conventionnel, une grande partie de ce que M. Assange fait à WikiLeaks est difficile à distinguer, d’un point de vue juridique, dans le cadre de ce que les médias traditionnels comme The New York Times font : rechercher et publier des informations dont des responsables veulent garder le secret, notamment sur les questions confidentielles de sécurité nationale et prendre les dispositions pour protéger la confidentialité de ces sources.»

Selon le The New York Times, l’administration Obama a envisagé de porter des accusations contre Assange en vertu de la loi sur l’espionnage, mais a refusé de le faire parce qu’elle ne voulait pas soulever la question du premier amendement. Alors que Wikileaks avait prévenu de cette possibilité, ils soupçonnaient les Etats-Unis d’attendre qu’Assange soit sur le sol américain avant de porter des accusations liées à la loi sur l’espionnage, car ils seraient passibles d’une peine beaucoup plus sévère.

Wikileaks a dit que les nouvelles accusations étaient de la «folie» et que ce serait «la fin du journalisme de sécurité nationale».

On se rappelle de la «promesse» du Royaume-Uni et de l’Équateur qu’Assange ne subirait aucun préjudice grave, c’est-à-dire qu’il ne serait pas mis à mort ou risquerait de pourrir en prison pour le reste de sa vie…

Source : https://www.nytimes.com/2019/05/23/us/politics/assange-indictment.html et https://www.zerohedge.com/news/2019-05-23/assange-faces-death-penalty-doj-files-espionage-act-charges

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 441 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

    • Hello Lynda, this is a French community here thank you for speaking French, you can use an automatic translator in the worst case.

Répondre à Lynda Prevost Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.