Johnson & Johnson condamné à payer 572 millions de dollars pour avoir inondé l’Oklahoma d’opioïdes dans la première des milliers de poursuites judiciaires contre Big Pharma

1

Dans la première poursuite intentée contre une entreprise accusée d’avoir contribué à l’épidémie d’opioïdes aux États-Unis, le géant américain des soins personnels et pharmaceutiques Johnson & Johnson a été condamné lundi à payer 572 millions de dollars d’amendes pour son rôle dans la perpétuation de cette crise.

 

Grâce à des contrats avec des cultivateurs de pavot en Tasmanie, la société a fourni 60% des ingrédients utilisés par les compagnies pharmaceutiques dans des analgésiques opioïdes comme l’OxyContin, contribuant à la mort d’environ 400 000 Américains au cours des deux dernières décennies – dont 388 résidents de l’Oklahoma en 2017 seulement.

Les fabricants d’opioïdes font face à des milliers de poursuites judiciaires partout au pays pour la commercialisation agressive de médicaments comme l’OxyContin, la Vicodine et le Percocet comme étant non toxicomanogènes et sans danger pour l’usage à long terme contre la douleur chronique, même si ces médicaments sont chimiquement très semblables à l’héroïne.

Les défenseurs de la santé publique ont applaudi le juge de district Thad Balkman pour avoir tenu l’entreprise responsable de son rôle dans l’inondation de l’Oklahoma avec suffisamment d’opioïdes entre 2006 et 2012 en quantité telle que chaque résident ait presque 100 comprimés annuellement dans certains endroits.

 

( Vidéo en Anglais )

 

Trois dirigeants de Purdue Pharma, le fabricant de l’OxyContin, ont été reconnus coupables en 2007 d’avoir induit en erreur des médecins, des patients et des organismes de réglementation au sujet de la nature toxicomanogène du médicament et ont été condamnés à payer 34,5 millions de dollars d’amendes, en plus des 600 millions payés par la société. Mais la poursuite contre Johnson & Johnson est la première d’une série d’environ 2 000 poursuites intentées dans des villes et des localités du pays où des fonctionnaires et des résidents veulent tenir les fabricants et les spécialistes du commerce des opiacés responsables des dommages qu’ils causent aux collectivités.

 

Source : https://www.commondreams.org/news/2019/08/26/about-damn-time-first-thousands-lawsuits-against-big-pharma-johnson-johnson-ordered

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 011 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

Répondre à Dan Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.