Jair Bolsonaro : Le visage ultra-libéral très proche d’Israël

3

Maintenant que Jair Bolsonaro a été élu et intronisé président du Brésil début Janvier, il est temps de faire un petit focus que cet homme qui a été faussement présenté comme «anti-système» et qui n’est en définitive qu’un agent du système oligarchique, très proche d’Israël, tentant de reprendre actuellement une main de fer sur l’Amérique du Sud.

 

La Bourse du Brésil bat des records après l’intronisation de Jair BOLSONARO :

Le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro plaît décidément aux marchés. La Bourse de Sao Paulo avait déjà bien réagi à son élection le 26 octobre dernier, elle a cette fois-ci clôturé à un nouveau plus haut historique.

Un véritable plébiscite des marchés. L’Ibovespa – indice vedette de la Bourse de São Paulo -s’est envolé de 3,56 % mercredi à la clôture après l’arrivée au pouvoir du nouveau président d’extrême droite Jair Bolsonaro et de son gouvernement, passant pour la première fois de son histoire au-dessus des 90.000 points.

 

Programme Ultra libéral :

Sur le plan social, il entend recourir à la privatisation quasi intégrale des entreprises publiques, installer un système de retraite par capitalisation des fonds de pension, alléger la fiscalité des groupes industriels les plus puissants, multiplier les exemptions d’impôts pour les tranches de revenu supérieures et réaliser une large dérégulation du secteur financier. S’il y a des Gilets jaunes au Brésil, ils y trouveront difficilement leur compte !

 

Un gouvernement lié aux banques d’affaires et aux Lobbies: 

L’homme fort de son gouvernement, qui cumule à lui seul cinq portefeuilles de ministres, est Paulo Guedes, cofondateur de la banque d’affaires BTG Pactual, un ultralibéral formé à l’école de Chicago, ancien élève de Milton Friedman, qui a également fondé l’Institut Millenium, d’orientation libertarienne et pro-pesticides, avant de sévir sous la dictature militaire chilienne. Le ministre des Affaires étrangères, Ernesto Araújo, est un diplomate anti-écologiste lié aux intérêts de l’agro-business. Le ministre de l’Agriculture, Tereza Cristina, est la représentante de la bancada ruralista. Le ministre de l’Éducation, Ricardo Vélez Rodriguez, un Colombien naturalisé brésilien, est un disciple d’Antônio Paim, ancien intellectuel communiste devenu aujourd’hui ultralibéral.

 

Projets hostiles à l’environnement :

Jair Bolsonaro a annoncé la construction d’une nouvelle autoroute à travers l’Amazonie, l’ouverture à l’exploitation pétrolière et minière de territoires autochtones dont les habitants seront expulsés, et la promotion systématique de l’agriculture industrielle au détriment de la protection de l’environnement.

Pour que les choses soient claires, il a d’ailleurs froidement supprimé le ministère de l’Environnement, dont les fonctions ont été transférées à celui de l’Agriculture, et annoncé la disparition du ministère de la Culture

Bolsonaro affirme que le Brésil pourrait accueillir une base américaine :

Dans une interview accordée jeudi à la chaîne de télévision SBT, M. Bolsonaro a déclaré que s’il considère la présence physique de forces étrangères comme un geste symbolique dans un monde globalisé, il est favorable à l’idée de recevoir des troupes américaines sur le sol brésilien.

Depuis son élection en octobre, qui a suscité de vives protestations dans tout le pays, M. Bolsonaro s’est attaché à établir des liens plus étroits avec les États-Unis, ce qui lui a valu les éloges de John Bolton, conseiller à la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, et à échanger avec M. Trump le jour de son inauguration.

La famille Bolsonaro proche d’Israël :

Bolsonaro veut déplacer l’ambassade de son pays en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem :

Le président élu du Brésil, Jair Bolsonaro, a réaffirmé son engagement à déplacer l’ambassade de son pays en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, déclarant qu’aucun autre pays n’a le droit de dire à Israël où devrait être sa capitale.

L’homme politique controversé de droite, qui s’est emparé du pouvoir lors du second tour de l’élection présidentielle de dimanche, avait promis de déplacer l’ambassade pendant la campagne électorale, mais a confirmé dans une interview accordée jeudi à un journal israélien qu’il le ferait dès son arrivée au pouvoir.

Quand on m’a demandé pendant la campagne si je le ferais quand je serais président, j’ai répondu «oui, celui qui décide de la capitale d’Israël, c’est vous, pas les autres nations», a dit Bolsonaro au journal israélien Hayom.

Bolsonaro a également suggéré qu’il fermerait l’ambassade palestinienne à Brasilia, disant que le bâtiment diplomatique était trop près de la future résidence de Bolsonaro.

«Aucune ambassade ne peut être aussi près du palais présidentiel, alors nous avons l’intention de le déplacer. »

Il a ensuite remis en question le droit des Palestiniens de posséder une mission diplomatique, déclarant au journal : « La Palestine doit d’abord être un État pour avoir droit à une ambassade.»

La Palestine avait déjà été reconnue comme un État par le gouvernement brésilien sous Luiz Inácio Lula da Silva. Cependant, le candidat du Parti ouvrier de Lula, Fernando Haddad, a été battu par Bolsonaro lors du scrutin de dimanche.

Si le Brésil va de l’avant avec le déménagement de l’ambassade, il ne serait que le deuxième grand pays à enfreindre les normes internationales à déplacer son ambassade à Jérusalem, après les États-Unis.

Soulignant les liens croissants entre les régimes fascistes du monde entier, le Premier ministreisraélien Benjamin Netanyahu a annoncé son intention d’assister à l’investiture de Bolsonaro en janvier. Netanyahu n’a pas tardé à envoyer des messages de félicitations à Bolsonaro à la suite de la victoire électorale de ce dernier.

Un haut diplomate israélien, cité par Haaretz, a déclaré qu’avec Bolsonaro en charge, «le Brésil sera désormais coloré en bleu et blanc» – une référence aux couleurs du drapeau national israélien. Cela ne pourrait pas être plus éloigné de ce qui se passe déjà au Brésil.

 

On peut également noter que :

Dès 2014, durant les sanglants bombardements de Gaza, le député Bolsonaro manifestait déjà aux côtés des Brésiliens les plus sionistes.

En 2016, Bolsonaro était en Israël pour être baptisé, selon le rituel chrétien évangélique, dans le fleuve du Jourdain.

En 2017 et 2018, Bolsonaro participait aux célébrations de la création d’Israël.

 

Les fils de Jair Bolsonaro très proche d’Israel :

Si le nationaliste Jair Bolsonaro, ex-militaire et député devenu président du Brésil, affole les réseaux sociaux, sa descendance n’est pas en reste. Des photos de deux de ses fils, portant des tee-shirts à la gloire du Mossad [L’agence israélienne de renseignement] et de l’armée israélienne [Tsahal] sont devenues virales sur les réseaux sociaux, au lendemain de l’élection présidentielle.

Les clichés ont été pris en mai 2016, lors d’un voyage de la famille en Israël, et publiées sur Twitter par le député fédéral Eduardo Bolsonaro, troisième fils du président. On l’y voit en compagnie de son frère Carlos, en goguette dans les rues de Jérusalem. « Un pays du premier monde qui valorise ses forces armées et sa police », avait-il commenté. Eduardo Bolsonaro, dans le droit fil de son père, est membre du même parti, le Parti social libéral (PSL), tout comme son frère Carlos.

Durant ce voyage dans l’Etat hébreu, la famille Bolsonaro avait rencontré des membres de la Knesset. Catholiques à l’origine, les Bolsonaro en avaient profité pour se faire baptiser collectivement dans les eaux du Jourdain, selon le rite évangélique. Les évangéliques sont très puissants au Brésil car ils constituent l’une des composantes des groupes de pression dits « Balles, Bible et Bœuf » dont Jair Bolsonaro s’est fait le héraut. Ils constituent un quart de l’électorat et tout au long de sa campagne, pasteurs et fidèles ont assuré un soutien précieux au candidat nationaliste.

En espérant que cette petite revue de presse permettra d’éclairer l’imposture de ce nouveau gouvernement Brésilien.

Source : http://www.bvoltaire.fr/alain-de-benoist-le-programme-de-jair-bolsonaro-est-consternant/ https://mobile.abc.net.au/news/2019-01-02/new-brazilian-president-removes-indigenous-protections/10680166 https://www.globalresearch.ca/photo-of-brazil-president-elect-bolsonaros-sons-wearing-idf-and-mossad-shirts-goes-viral/5659159 https://www.rt.com/news/448043-us-military-base-brazil/ https://www.rt.com/news/442905-bolsonaro-brazil-embassy-jerusalem/

Traduction: ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 6 157 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

  1. Je garde confiance dans la lumière et l’amour si cet homme à décidé de détruire il sera détruit !
    Victoire de la Lumière de la Paix du Respect et de l’Amour.

  2. La mise en place d’un gouvernement mondial (N.O.M) s’accélère avec sa capital à Jerusalem qui verra le jour du troisième temple et encore au detriment du peuple Paléstinien et de l’humanité tout entire.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.