Iran : attaques terroristes revendiquées par Daesh contre le Parlement et le mausolée de Khomeiny

7

Note ExoPortail : Le Plan Jésuite passe à une nouvelle étape, plan qui consiste empêcher tout rapprochement entre les USA et l’Iran afin de l’isoler au maximum au niveau politique et économique.


Des hommes ont ouvert le feu à l’intérieur du Parlement iranien, et au moins deux kamikazes se sont fait exploser au parlement et au mausolée de Khomeiny à Téhéran, faisant plusieurs morts et des blessés. Daesh a revendiqué ces attaques terroristes.

Des attaques terroristes simultanées revendiquées par Daesh ont eu lieu le 7 juin à Téhéran contre des lieux hautement symboliques, le Parlement et le mausolée de l’ayatollah Khomeiny, père fondateur de la République islamique d’Iran.

12 personnes ont perdu la vie dans les deux attaques de Daesh à Téhéran, selon le chef des urgences cité par l’AFP. Au moins 39 blessés sont également à déplorer, selon la même source.

Le groupe terroriste Daesh a revendiqué, via son organe de propagande Amaq, cette série d’attaques. Les autorités iraniennes avaient préalablement déclaré que ces attaques étaient menées par des groupes terroristes.

Selon l’agence iranienne Press TV, une prise d’otages était par ailleurs en cours au Parlement iranien, deux terroristes se trouvant encore dans le bâtiment. Une vidéo a par ailleurs été filmée de l’intérieur du Parlement et diffusée sur les réseaux sociaux par les djihadistes.

Des médias cités par l’agence de presse AFP ont rapporté que les forces de l’ordre ont donné l’assaut contre les assaillants retranchés dans les étages supérieurs d’un des bâtiments du Parlement. Selon l’agence Press TV, tous les terroristes auraient été éliminés.

Autour des deux lieux des attaques, d’imposantes forces de sécurité ont été déployées et des stations de métro ont été fermées. Selon le ministère iranien des Renseignements, un autre groupe de terroristes a été neutralisé à Téhéran avant de pouvoir passer à l’action.

Fusillade et explosion au Parlement iranien

L’agence de presse AFP a rapporté que quatre personnes avaient mené l’attaque contre le Parlement où l’une d’elles s’est faite exploser. Des agences d’informations iraniennes ont mentionné que trois hommes étaient armés de fusils et d’un pistolet.

Selon certains médias iraniens, les forces de l’ordre ont donné l’assaut contre les terroristes retranchés dans les étages supérieurs d’un bâtiment du Parlement où les députés ont néanmoins continué leur session.

Un policier iranien à l’intérieur du Parlement le 7 juin

Citant des informations provenant des médias d’Etat iranien, les agences AFP et Reuters ont rapporté qu’un kamikaze s’est également fait exploser à l’intérieur du Parlement. Toutefois, des agences d’informations ont indiqué que l’explosion aurait pu être causée par des grenades lancées par les assaillants.

Selon l’agence Fars news, un assaillant a ouvert le feu contre des gardes de sécurité à l’intérieur du parlement avant de s’échapper du bâtiment et prendre la fuite.

Les agences Isna et Fars ont indiqué que quatre personnes avaient été touchées, dont un membre des corps des Gardiens de la révolution – le corps d’élite de l’armée iranienne – qui a plus tard succombé à ses blessures.

En tout, deux personnes auraient été tuées au cours de l’attaque du Parlement, selon les médias locaux cités par l’AFP. Toutefois, selon l’agence Tasnim, citée par un journaliste marocain, l’attaque au Parlement aurait fait sept morts.

Attentats-suicides au mausolée de l’ayatollah Khomeiny

Au même moment, une femme armée a fait irruption dans le mausolée du fondateur de la République islamique, l’ayatollah Khomeiny, situé dans le sud de Téhéran, et ouvert le feu sur plusieurs personnes avant de se faire exploser. Selon la télévision d’Etat, un second terroriste a également commis un autre attentat suicide au mausolée.

«Trois ou quatre» assaillants ont attaqué le mausolée où il y a eu au moins un mort, un jardinier, selon un responsable du mausolée. Deux personnes grièvement blessées sont mortes après leur transfert à l’hôpital.

La Russie a condamné les attentats perpétrés à Téhéran par les djihadistes de Daesh. «Ces actes de terrorisme méritent la plus dure des condamnations. La poursuite de ces attentats met en lumière la nécessité de coordonner la lutte antiterroriste, notamment contre l’Etat islamique», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Le mausolée de l’ayatollah Khomeiny à Téhéran

L’Iran chiite aide militairement le gouvernement syrien face aux rebelles et au groupe djihadiste sunnite Daesh. Il soutient également le gouvernement irakien dans sa lutte contre les groupes djihadistes. Des conseillers militaires et des volontaires iraniens mais aussi afghans et pakistanais épaulent les armées irakienne et syrienne sur le terrain.

En mars dernier, Daesh avait publié une vidéo de menaces en persan contre l’Iran, affirmant qu’il allait «conquérir» ce pays chiite pour «le rendre à la nation musulmane sunnite» et qu’il allait provoquer un bain de sang chez les chiites.

Ces dernières années, les autorités iraniennes ont affirmé à plusieurs reprises avoir arrêté des «terroristes» qui cherchaient à mener des attaques contre Téhéran et d’autres grandes villes du pays. Depuis quelques mois ont régulièrement lieu des attaques, menées par des groupes extrémistes sunnites, dans la province de Sistan Balouchistan (sud-est) et au Kurdistan (nord-ouest).

De tels attentats sont exceptionnels à Téhéran, les derniers ayant eu lieu dans les années qui avaient suivi la révolution islamique de 1979.

Source : https://francais.rt.com/international/39338-fusillade-interieur-parlement-iranien-moins

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 013 autres abonnés

Partager l'article :

7 Commentaires

    • C’est clair, je me rappelle avoir lu il y a plus de 10 ans la liste des pays contre lesquels les USA comptaient faire la guerre. On trouvait l’Irak (évidemment) la Syrie (alors que la guerre n’avait pas encore commencé), le Yemen, l’Iran, la Corée du Nord , entre autres. L’Iran semble être le prochain pays sur la liste…

      On a souvent pointé du doigt le pétrole comme la cause de ces guerres, mais de plus en plus on peut se demander si les causes ne sont pas plutôt les artefacts de l’histoire, les vortex ou les portes stellaires…

      Rappelons-nous le nombre d’artefacts et monuments concernant les anciennes civilisations qui ont été détruites en Irak et en Syrie. Si c’était réellement les musulmans qui voulaient cette destructions cela aurait été fait depuis longtemps. Non, c’est plutôt la Cabale qui veut détruire ces preuves et contrôler certains endroits clés.

      Rappelons-nous également de cette histoire de ces longs tunnels souterrains qui communiquent entre la base extraterrestres de Bucegi en Roumaine (une histoire tout à fait sérieuse), les pyramides d’Egypte et l’Irak : https://www.youtube.com/watch?v=8yv8BuD6SpA

      Comme par hasard ce sont ces lieux qu’on investis en premier les USA lorsqu’ils ont envahis l’Irak, ce sont les musés qui ont été pillés en premier. De nombreuses personnes rapportent avoir vu des OVNI lors d’affrontement au moyen orient, il y a de nombreuses portes et vortex dans cette région.

        • Oui, tout à fait, mais l’un ne va pas sans l’autre, tout est lié.

          Cela peut sembler délirant pour certains, je ne cherche pas à convaincre (cela ne changera pas grand chose), mais il s’agit de guerres multidimensionnelles. Plus ils contrôleront de plans (physiques et éthériques), plus le territoire sera sous leur influence et sous contrôle de la Cabale. Cela passe par le contrôle des médias, de la monnaie, des vortex, des énergies, des institutions, de la population (avec tout ce que cela englobe (eau, alimentation, soins, religion, énergies, etc).

          Quand on regarde bien sur le plan éthérique, a chaque fois qu’il y a des points d’ancrage importants de la grille énergétique de Gaia, il y a tentative de déstabilisation dans ces lieux..

          D’où l’importance les missions avec les pierres de Cintamani …

Répondre à infoveritas Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.