Grillé par des fuites de photos : Juan Guaido pose avec le célèbre cartel colombien de la drogue à la frontière vénézuélienne

0
Image d'illustration

Une enquête a été ouverte contre Juan Guaido pour des «liens» avec un gang de narcotrafiquants qui l’auraient aidé à passer illégalement en Colombie en février. Avec pour preuves, des photos très gênantes pour l’opposant soutenu par Washington.

 

Les photos sont apparues pour la première fois dans un tweet vendredi, partagé par Wilfredo Canizares de la «Fundacion Progresar» (Fondation Progress), une ONG colombienne. Ils représentent le «président autoproclamé» du Venezuela, parrainé par les États-Unis, Juan Guaido, en train de poser avec deux barons de la drogue connus, connus sous les noms de «The Brother» et «The Minor».

 

Selon Canizares, les photos prouvent que Guaido s’est «concerté» avec le gang pour traverser la frontière avec la Colombie en février, où il a assisté à un concert de type Live Aid organisé par Richard Branson, un philanthrope milliardaire, espérant gagner le soutien international pour la cause de l’opposition.

Un porte-parole de Guaido a nié tout lien avec les trafiquants et a insisté sur le fait qu’«il a pris beaucoup de photos et qu’il était difficile de savoir qui demandait des photos», tandis que le chef de l’opposition lui-même a dit à une station de radio colombienne que le gang ne l’avait pas aidé à traverser la frontière.

«Cette traversée a été très complexe pour nous», a-t-il ajouté.

Le ministère colombien de la Défense a également rejeté la demande, déclarant que «Guaido n’était pas accompagné de criminels sur le territoire colombien», même si un porte-parole du ministère a confirmé que les hommes sur les photos étaient membres d’une organisation criminelle.

Entre-temps, le gouvernement vénézuélien a annoncé qu’il ouvrirait une enquête sur l’incident pour déterminer quels liens, le cas échéant, la figure de l’opposition pourrait avoir avec les trafiquants. Auparavant, le ministre de l’Intérieur Nestor Reverol a présenté les photos à la télévision et a déclaré qu’il les soumettrait comme preuves au bureau du procureur de la République.

Le gang «Los Rastrojos» a été fondée en 2004, et se compose des restes du cartel colombien de Cali, un concurrent majeur de l’empire de la cocaïne de Pablo Escobar dans les années 1980. Aujourd’hui largement démantelé, le groupe existe toujours dans des poches à travers la Colombie, le Venezuela et d’autres pays d’Amérique latine, se battant parfois avec les autorités locales. Le gang comptait plus de 1 500 membres en 2009, selon des sources de renseignements citées par El Espectador, un journal colombien.

L’opposition dirigée par Guaido cherche à forcer le président vénézuélien Nicolas Maduro à abandonner le pouvoir à Caracas. Une tentative de coup d’Etat en avril – ouvertement soutenue par des responsables américains – n’a pas réussi à renverser le leader socialiste, mais l’opposition continue de se coordonner avec Washington pour planifier l’éviction de Maduro.

 

Note ExoPortail : Pour ceux et celles qui aurait encore des doutes sur la déstabilisation en cours au Venezuela et la fumisterie qu’est Juan Guaido : 

 

Source : https://www.rt.com/news/468783-venezuela-guaido-drug-cartel/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 026 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.