Étude post-mortem d’un vacciné contre le covid : «l’ARN viral retrouvé dans tous les organes»

6
La toute première autopsie d’une personne vaccinée contre le COVID-19, qui a été testée négative 18 jours plus tard lors de son admission à l’hôpital, mais 24 jours après le vaccin, a révélé que l’ARN viral était présent dans presque TOUS les organes du corps. Le vaccin, tout en déclenchant une réponse immunitaire, n’a PAS empêché le virus de pénétrer dans tous les organes du corps.

 

L’ARN viral a été trouvé dans presque tous les organes du corps, ce qui signifie que les protéines Spike aussi.

Il existe des anticorps (comme ceux que le « vaccin » est censé créer), mais ils ne sont pas pertinents car, d’après une étude japonaise, nous savons maintenant que c’est la protéine spike S1 qui cause les dommages.

Nous avons parlé à un spécialiste des maladies infectieuses d’un hôpital du New Jersey ce matin. Nous lui avons envoyé les résultats de l’autopsie et lui avons demandé son avis.

Lorsqu’il nous a rappelés un peu plus tard, il était clairement secoué. Il nous a dit : « Vous ne pouvez pas me citer par mon nom, je serai renvoyé par l’hôpital si vous le faites ». Nous avons accepté de dissimuler son identité.

Il nous a ensuite dit :

« Les gens pensent que seule une minorité de personnes subissent des effets indésirables du vaccin.
D’après ces nouvelles recherches, cela signifie que tout le monde – finalement – aura des effets indésirables, car ces protéines Spike se lieront aux récepteurs ACE2 partout dans le corps.
Cet ARNm était censé rester sur le site d’injection, mais ce n’est pas le cas. Cela signifie que les protéines Spike créées par l’ARNm se retrouveront également dans tous les organes, et nous savons maintenant que ce sont les protéines Spike qui causent les dommages.
Pire encore, la présence de l’ARN viral dans tous les organes, malgré un vaccin, indique :
    1. Soit que le vaccin ne fonctionne pas du tout ;
    2. Soit que le virus bénéficie d’un renforcement dépendant des anticorps (ADE), ce qui signifie qu’il se propage plus rapidement chez les personnes vaccinées.
Il s’agit d’une bombe à retardement mondiale ».

 

Selon le rapport d’autopsie publié, l’homme vacciné était âgé de 86 ans et a été testé NÉGATIF pour le COVID-19 lorsqu’il a été admis à l’hôpital pour de graves troubles gastro-intestinaux et des difficultés respiratoires. Voici ce que décrit le rapport :

« Nous rapportons le cas d’un homme de 86 ans résidant dans une maison de retraite qui a reçu le vaccin contre le SRAS-CoV-2. Ses antécédents médicaux comprenaient une hypertension artérielle systémique, une insuffisance veineuse chronique, une démence et un carcinome de la prostate. Le 9 janvier 2021, l’homme a reçu le vaccin BNT162b2 à ARN modifié par des nucléosides, sous forme de nanoparticules lipidiques, en une dose de 30 μg. Ce jour-là et au cours des 2 semaines suivantes, il n’a présenté aucun symptôme clinique (tableau 1). Le jour 18, il a été admis à l’hôpital pour une diarrhée qui s’est aggravée. Comme il ne présentait aucun signe clinique de COVID-19, l’isolement dans un cadre spécifique n’a pas eu lieu. Les tests de laboratoire ont révélé une anémie hypochrome et une augmentation des taux sériques de créatinine. Le test d’antigène et la réaction en chaîne par polymérase (PCR) pour le SRAS-CoV-2 se sont révélés négatifs ».

 

Le rapport de l’autopsie précise que les tests n’ont montré « aucun changement morphologique associé au COVID » dans ses organes.

« Morphologique » signifie structurel. On sait maintenant que l’infection par le COVID provoque des changements structurels très spécifiques aux endroits qu’elle infecte. CES CHANGEMENTS N’ÉTAIENT PAS apparus chez l’homme vacciné avant sa mort.

L’homme vacciné maintenant décédé se trouvait dans une chambre où un autre patient a finalement été testé POSITIF pour le COVID, et le rapport indique qu’ils pensent que l’homme vacciné décédé a attrapé le COVID après avoir été admis, par l’autre patient dans la même chambre.

( Note ExoPortail : Hum mouai, bien sur… )

Les dommages causés aux organes de l’homme vacciné aujourd’hui décédé ont donc eu lieu AVANT qu’il ne soit infecté par le COVID par l’autre patient de la chambre d’hôpital.

Pire, une fois que l’homme vacciné a effectivement été infecté par le COVID, celui-ci s’est propagé si rapidement dans son corps qu’il n’a apparemment eu aucune chance. Voici des images de tissus :

 

Le rapport post-mortem complet est publié sur sciencedirect.com

 

Source : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Etude-post-mortem-d-un-vaccine-contre-le-covid-l-ARN-viral-retrouve-dans-tous-les-organes-64519.html et https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1201971221003647


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 519 autres abonnés

6 Commentaires

  1. Bonsoir Jonathan, je suis tombée par hasard sur une étude du coté du Luxembourg, concernant l’histoire des aimants. Apparemment beaucoup  » d’aimantés » là bas, s’étaient faits pikouser dans 1  » vaxinodrome « , je trouve étrange, 1 peu comme s’il y avait quelque chose de plus dans ceux là précisément. Ici l’enquête ( aussi sur son site en version PDF ) : https://lilianeheldkhawam.com/2021/06/16/est-ce-que-les-vaccines-sont-vraiment-magnetises-experience-et-fourniture-de-spike-couplee-a-des-perles-magnetiques/

  2. Très troublante cette expérience. Surtout de voir comment les gens réagissent lorsqu’ils s’aperçoivent de ce fait troublant.
    Un autre point à mentionner est que la plupart des gens qui se font vacciner ne le font même pas par conviction vaccinale ou par peur du virus mais uniquement pour soit disant retrouver leur liberté et pour voyager. Un peu comme une formebde fatalisme.
    J’ai de plus en plus de gens autour de moi qui se sont fait vacciner et leur principale réaction après à été de dire: « Au moins c’est fait, on est tranquille maintenant ».
    Certe, ils pourront aller se dorer la pilule sur les plages espagnoles ou grecques cet été mais aucun, quand je leur demande s’ils sont vraiment sûr que ce qu’on leur a injecté n’est pas nocif ou qu’ils auraient dû attendre la fin des études, n’a su me répondre de manière claire.
    C’est un constat évident, la propagande qui vise à faire croire aux gens que de se faire vacciner leur permettra de vivre plis sereinement à marché.
    C’est un bien triste monde dans lequel on vit.

  3. à l’heure actuelle, quasi tout le monde a internet et peut être informé, s’il y a volonté de l’être! celles et ceux qui se font vaccinés sont les moutons qui ne cherchent surtout pas à comprendre, mais simplement à SUIVRE! qu’ils préparent donc leurs testaments! ils nous mettent_ nous les « conscients » _ dans de sales situations , je ne les plains pas !

  4. Oui ceux qui découvrent qu’il sont aimantés sont sous le choc et en pleurent, j’en connais. Ils refuseront le second, mais en attendant ils en auront eu une fournée dont ils ne sortiront pas indemnes
    @ nemeta : sauf que parmi tous ceux qui ont internet, énormément ne croient pas une seule seconde que l’état pourrait vraiment vouloir que l’on crève et gobe tous ces mensonges la bouche en coeur depuis le début, c’est foutu pour eux. Je n’ai que ça autour de moi….Et parmi ceux qui n’ont pas internet ( surtout les personnes agées) un certain nombre ne veut rien savoir, cerveau déjà abimé …certitude pour moi ( présences autour de moi ). Maintenant, ceux qui refusent la pikouse, obligés de tenter de se protéger des vaxx comme ils peuvent, avec les infos qu’ils auront recherchées
    ET MERDE ( pour faire soft )

    • Bonsoir ! j’ai entendu dire qu’il est légalement possible (lois de l’UE) de refuser le vaccin pour des raisons médicales (par exemple, je vais dire une grosse bêtise : allergie aux aiguilles métalliques). Mais j’ai oublié de noter les références…

  5. Bonsoir ! je suis juste une lectrice, pas une scientifique. Mais étant donné que nous avons de l’ARN dans toutes les cellules, si j’ai bien compris, je ne vois pas comment on pouvait espérer que l’arn modifié pourrait rester au point d’injection, ça, ça m’échappe. Bonne semaine !

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.