États-Unis-Turquie : le torchon brûle

0

Les États-Unis suspendent la délivrance de visas en Turquie

Note : Les choses semblent empirer entre la Turquie et les Etats-Unis. Mais avec Erdogan on ne sait jamais ce que cela signifie. Attendons patiemment de voir la suite des évènements et surtout dans quelle direction vont s’orienter les évènements. Les métamorphoses d’Erdogan sont un peu trop rapides pour se faire une réelle idée de ses objectifs. Ami un jour, ennemi le lendemain, puis ami à nouveau, il arrive même à jouer l’ami à un endroit et l’ennemi quelques dizaines de kilomètres plus loin. Ce n’est certainement pas par hasard que la Russie a dévoilé la demande de la Turquie d’obtenir les codes des S 400 alors qu’ils ne seront livrés que l’année prochaine

Note ExoPortail : Article à mettre en relation avec celui ci : https://exoportail.com/liran-et-la-turquie-ensemble-pour-casser-le-nouveau-scenario-israelien/


La mission diplomatique américaine a annoncé avoir suspendu la délivrance des visas en Turquie pour des raisons de sécurité.

Les diplomates ont suspendu la délivrance des visas dit «non-immigrants» dans toutes les missions diplomatiques des États-Unis en Turquie dans le but de «réévaluer» la position de la Turquie envers son personnel.

«Dans le but de réduire au maximum le nombre de visiteurs à notre ambassade et dans nos consulats pendant que cette évaluation est en cours, nous avons suspendu, avec effet immédiat, tous les services de visas ne concernant pas l’immigration dans tous les sites diplomatiques en Turquie», est-il indiqué dans une déclaration publiée par la mission diplomatique des États-Unis à Ankara.

Washington a pris cette décision quelques jours après l’arrestation d’un employé du consulat américain à Istanbul, que les autorités turques soupçonnent d’être lié avec le prédicateur islamique Fethullah Gülen. D’après Ankara, M.Gülen, qui vit en exil aux États-Unis, serait impliqué dans l’organisation du coup d’État manqué de l’été 2016 en Turquie. Washington a critiqué l’arrestation d’un membre du personnel diplomatique américain, la considérant comme portant préjudice aux relations entre les pays membres de l’Otan.

«Les récents événements ont obligé le gouvernement américain à réévaluer l’engagement du gouvernement turc en ce qui concerne la sécurité de la mission et du personnel américains», a noté la mission.

Le refus des États-Unis d’accéder à la demande turque d’extradition de M.Gülen est une source de tension permanente entre les deux pays.

Sourcehttp://reseauinternational.net/etats-unis-turquie-le-torchon-brule/

Donnez votre Avis :)