Essai clinique : un produit chimique naturel dans le lait maternel dissout les tumeurs cancéreuses

2

Un essai récent a montré qu’un produit chimique présent dans le lait maternel humain peut aider à décomposer les tumeurs en fragments plus petits dont le corps peut ensuite se débarrasser par l’urine.

 

Le produit chimique, Alpha1H, ne se trouve que dans le lait maternel et contribue à la production de lactose, un composant essentiel au développement du bébé.

Il s’avère que l’Alpha1H peut aussi détruire les tumeurs.

Les premiers résultats de l’essai, qui portait sur 40 personnes atteintes d’un cancer de la vessie, ont révélé que la moitié des patients – ceux qui avaient reçu des perfusions d’Alpha1H – avaient éliminé dans leur urine des fragments tumoraux.

Un essai de moindre envergure portant sur l’utilisation du médicament avant l’ablation de la tumeur a montré que 8 des 9 participants à l’étude avaient éliminés des cellules tumorales dans leur urine deux heures seulement après avoir reçu une dose d’alpha1H. Les tumeurs ont également rétréci en taille et/ou en agressivité et aucun dommage aux tissus environnants n’a été observé.

L’essai a eu lieu à l’hôpital universitaire Motol à Prague et a été supervisé par des scientifiques de l’Université de Lund en Suède, où le professeur Catharina Svanborg a découvert en 1995 que l’Alpha1H avait la capacité de tuer les cellules tumorales. Svanborg a fondé Hamlet Pharma Ltd afin de tester le médicament.

Selon Svanborg, «l’Alpha1H aide à la production de lactose, le sucre du lait essentiel à la nutrition du bébé et à la fluidification du lait».

«Quand il se déploie, il change sa fonction et forme des complexes tumoricides. Il a une double fonction très intéressante en fonction de la structure 3D
Nous disposons de données très solides chez la souris montrant une réduction de la tumeur en fonction de la dose, jusqu’au point de disparaître. De plus, nous disposons de données de laboratoire sur les effets contre différents types de cellules cancéreuses et il s’agit d’un médicament thérapeutique dans des modèles animaux de tumeurs cérébrales et de cancer du côlon, ainsi que de cancer de la vessie.
Les résultats nous inspirent à poursuivre nos efforts pour mettre l’Alpha1H à la disposition des patients cancéreux.»

Les résultats concernant le cancer de la vessie sont particulièrement encourageants. Rien qu’en Grande-Bretagne, environ 10 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer de la vessie chaque année et seulement la moitié d’entre elles survivent pendant dix ans. Selon les «Centers for Disease Control» (CDC), chaque année, environ 56 000 et 18 000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer de la vessie aux États-Unis, dont environ 12 000 hommes et 5 000 femmes meurent de cette maladie.

En plus du cancer de la vessie, il a été démontré dans le cadre d’essais sur des animaux que le médicament tue plus de quarante types différents de cellules cancéreuses en favorisant le processus naturel de la mort cellulaire par ce qu’on appelle l’apoptose.

Mats Persson, PDG de Hamlet Pharma Ltd. déclare à propos de ce traitement : «Nous avons besoin de plus de preuves, mais nous espérons que cela pourrait être la chimiothérapie douce de l’avenir».

Source : https://themindunleashed.com/2019/07/chemical-breast-milk-dissolves-cancer-tumors.htmlhttps://www.telegraph.co.uk/science/2019/07/18/breast-milk-chemical-dissolves-tumours-cancer-patients-can-pass/ et https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03560479

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 011 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.