Epigénétique : Nous sommes ce que nous mangeons !

2

Pourquoi deux vrais jumeaux ne sont-ils pas sujets aux mêmes maladies ?

Selon les chercheurs, de nombreux facteurs influent sur notre organisme, et en premier lieu, l’alimentation : celle-ci aurait une influence directe sur nos gènes et ceux de nos descendants. La question de savoir dans quelle mesure nous sommes préprogrammés ou façonnés par l’environnement continue à susciter des controverses. Le domaine de l’épigénétique est apparu pour combler la brèche entre l’inné et l’acquis. La définition la plus courante de l’épigénétique est « l’étude des changements héréditaires dans la fonction des gènes, ayant lieu sans altération de la séquence ADN ». En d’autres termes, si la génétique cherche à établir la relation entre les gènes et l’hérédité, l’épigénétique étudie comment l’environnement interagit avec les gènes pour modifier la façon dont ils s’expriment.

 

2 Commentaires

  1. RECTIFICATION: Vu que la majorité des produits sont frelatés, chemtraillés, wifizés, pesticidés, ogéhèmizés
    Nous sommes QUI nous nourrissons
    Question de conscience concentrée… 🙂

    • oui mais si nous mangeons bio au maximum,essayant de produire,quand c’est possible, nos propres végétaux et fruits,peut-être sous serre pour éviter les chamtails,(ça veut dire être vegan ou végétarien) et que nous demandons à cette nourriture d’être transmutée ,(voir vidéo ci-dessus sur l’ADN modifié par nos mots(le verbe s’est fait chair)nous pouvons arriver à quelque chose de moins pire que ce que tu dis! c’est une question de choix: vivre à paris,les grandes villes ou banlieux ou être à la campagne où on choisit l’endroit! nous sommes de toute façon limités mais faut essayer d’avoir « le moins pire », travailler à changer ça,en nous,en étant plus positifs,constructifs de la réalité que nous voulons!nous sommes des déesses et des dieux et nous pouvons TOUT!

Donnez votre Avis :)