Enquête sur les noms liés à Jeffrey Epstein et grosse mise à jour de l’affaire

1

Cet article se décompose en deux parties, une première qui revient sur les mises à jour majeurs faisant suite à l’arrestation du pédophile Jeffrey Epstein et une deuxième partie composé d’une enquête sur tous les gros noms connectés au réseau pédophile de Epstein.

Partie 1 : Mise à jour de l’affaire :

1 ) Le ranch de Jeffrey Epstein au Nouveau-Mexique soumis à une enquête :
Le ranch Zorro de Jeffrey Epstein

Un vaste ranch du désert au sud de Santa Fe est lié à une enquête du procureur général du Nouveau-Mexique visant le pédophile Jeffrey Epstein, selon les rapports.

La nouvelle de l’enquête arrive alors qu’Epstein, un délinquant sexuel de 66 ans enregistré en Floride et à New York, fait face à de nouvelles accusations de trafic sexuel de jeunes filles mineures dans un acte d’accusation que les procureurs fédéraux de Manhattan ont obtenu la semaine dernière.

Une loi du Nouveau-Mexique qui a permis à Epstein d’éviter d’avoir à s’enregistrer comme délinquant sexuel dans l’État est également à l’étude.

Un porte-parole de Balderas a confirmé que son bureau avait interviewé des victimes potentielles d’Epstein qui ont visité le ranch, rapporte l’AP. Le bureau n’a pas dit combien d’accusateurs ont été interrogés et n’a pas précisé ce qu’ils ont dit au sujet de ce qui s’est passé sur le site.

Source : https://www.foxnews.com/us/jeffrey-epstein-sex-trafficking-case-draws-his-new-mexico-ranch-into-investigation

2 ) Le juge refuse la liberté sous caution et ordonne à Jeffrey Epstein de rester en prison:

Jeudi, un juge fédéral a ordonné à Jeffrey Epstein, accusé d’avoir agressé sexuellement des dizaines de mineures, de rester en prison en attendant le procès, rejetant la demande du multimillionnaire de retourner sous surveillance dans sa résidence de l’Upper East Side.

Lors d’une audience, le juge Richard Berman, de la Cour de district des États-Unis, a qualifié d’«irrémédiablement inadéquat» l’ensemble des mesures proposées par Epstein pour la libération sous caution – qui lui auraient permis de rentrer chez lui avec des gardes armés.

Source : https://edition.cnn.com/2019/07/18/us/jeffrey-epstein-bail-decision/index.html

 

3 ) Jeffrey Epstein coopère avec le FBI :

L’arrestation de Jeffrey Epstein a provoqué une panique dans la politique américaine.

Des sources anonymes du FBI ont laissé entendre qu’Epstein coopère pleinement avec les enquêteurs et «nomme des noms». Les rumeurs sur les noms sur sa liste sont parmi les plus grands de la politique, vous pouvez être sûr que tous les dominos tomberont

Source : https://dailyworldupdate.us/epstein-cooperating-democrat-accomplices-named/

 

4 ) Jeffrey Epstein a été trouvé presque inconscient en position fœtale dans sa cellule de la prison de New York après une possible «tentative de suicide» :

Jeffrey Epstein a été trouvé «presque inconscient dans une position foetale à l’intérieur de sa cellule de la prison de New York City», selon le New York Post, citant des sources proches de l’enquête.

Comme le rapporte également NBC New York, «Deux sources disent à News 4 qu’Epstein a peut-être tenté de se pendre, tandis qu’une troisième source a averti que les blessures n’étaient pas graves et a demandé si Epstein pourrait s’en servir pour obtenir un transfert».

Une quatrième source a déclaré au média que l’agression n’a pas été exclue.

Source : https://nypost.com/2019/07/24/jeffrey-epstein-found-nearly-unconscious-with-injuries-to-his-neck-in-nyc-jail-cell/

 

 

Partie 2 : Enquête sur les noms liés à Jeffrey Epstein :

( Note ExoPortail : Avant toute chose je vous conseille de lire cet article que j’ai publié il y a quelques jours exposant les points qui relient le milliardaire pédophile à Israël et principalement à ses agences de renseignements : https://exoportail.com/enquete-est-ce-que-le-pedophile-jeffrey-epstein-travaillait-pour-le-mossad/ )

 

1 ) Jeffrey Epstein aurait transféré des millions de ses richesses par l’intermédiaire de la Deutsche Bank :

Jeffrey Epstein a utilisé Deutsche Bank depuis 2013 pour transférer des millions de dollars sur des dizaines de comptes, selon le Wall Street Journal, et bien que la banque allemande en difficulté coopère avec les enquêteurs fédéraux, il lui a fallu des mois pour fermer les comptes d’Epstein et signaler les activités suspectes.

Source : https://www.wsj.com/articles/jeffrey-epsteins-financial-trail-goes-through-deutsche-bank-11563911131

2 ) «Ça va être stupéfiant» : Les associés d’Epstein se préparent au pire alors que le déversement massif de documents descellés est imminent :

Au fur et à mesure que l’affaire Jeffrey Epstein progresse, une liste de célébrités, de magnats du monde des affaires et de personnalités qui ont volé près de l’orbite de l’agresseur sexuel enregistré est maintenant entachée de pedo-polonium. Beaucoup d’entre eux, comme Bill Clinton, Ehud Barak et Les Wexner, le patron de Victoria’s Secret, ont cherché à se distancier d’Epstein et de ses activités – mais leurs tentatives sont tombées dans l’oreille d’un sourd, vu leurs liens avec le pédophile.

Comme le note Gabriel Sherman de Vanity Fair, «Les questions sur Epstein se métastasent beaucoup plus vite qu’on ne peut y répondre : Qui savait quoi à propos de l’abus présumé d’Epstein ? Comment, et de qui, Epstein a-t-il obtenu sa prétendue fortune de 500 millions de dollars ? Pourquoi Acosta a-t-il accordé à Epstein un accord de non-poursuite outrageusement indulgent ?»

De plus, la Cour d’appel du deuxième district des États-Unis publiera environ 2 000 pages de documents, probablement au cours des prochains jours ou semaines, qui pourraient révéler des crimes sexuels commis par «de nombreux politiciens américains de premier plan, de puissants dirigeants d’entreprise, des présidents étrangers, un premier ministre bien connu et d’autres dirigeants mondiaux», selon le tribunal, qui compte trois juges.

Les documents ont été déposés dans le cadre d’une poursuite civile en diffamation intentée par Virginia Roberts Giuffre, accusatrice d’Epstein et ancienne préposée aux vestiaires de Mar-a-Lago, contre l’ancienne petite amie d’Epstein, Ghislaine Maxwell et sa présumée madame. «Personne qui a beaucoup côtoyé Epstein n’aura la vie facile maintenant. Tout va se savoir», a déclaré David Boies, l’avocat de Giuffre.

Parmi les autres noms célèbres associés à Epstein figurent Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn, Elon Musk, et Mark Zuckerberg, que Musk a présenté au délinquant sexuel enregistré. Le porte-parole de Zuckerberg a dit à Vanity Fair : «Mark a rencontré Epstein en passant une fois lors d’un dîner en l’honneur des scientifiques qui n’était pas organisé par Epstein», ajoutant : «Mark n’a pas communiqué avec Epstein à nouveau après le dîner».

Musk a dit au magazine : «Je ne me souviens pas avoir présenté Epstein à qui que ce soit, car je ne le connais pas assez bien pour le faire, Epstein est évidemment un sale type et Zuckerberg n’est pas un de mes amis. Il y a plusieurs années, j’étais chez lui à Manhattan pendant environ 30 minutes au milieu de l’après-midi avec Talulah[Riley], car elle était curieuse de rencontrer cette étrange personne pour un roman qu’elle écrivait. Nous n’avons rien vu d’inapproprié à part de l’art bizarre. Il a essayé à plusieurs reprises de me faire visiter son île. J’ai refusé.»

Musk en photo avec l’ancienne petite amie et complice de ses crimes Ghistaine Maxwell :

 

3 ) La famille royale britannique : Le prince Andrew (deuxième fils d’Élisabeth II):

Le prince Andrew est encore plus embarrassé après qu’un juge eut décidé que des documents pouvaient être divulgués.

Le prince Andrew a été photographié avec son bras autour de la taille de Virginia après qu’Epstein, 66 ans, l’ait emmenée à Londres pour rencontrer le roi en 2001, quand elle avait 17 ans.

En 2015, Giuffre, auparavant connue sous le nom de Virginia Roberts, a déclaré à un tribunal de Floride qu’Epstein l’avait forcée à avoir des relations sexuelles avec Andrew alors qu’elle était à Londres, New York et dans les Caraïbes.

Le prince Andrew, 59 ans, a nié avec véhémence et constance les allégations. Un juge a rejeté à l’époque ses allégations contre le prince parce qu’elles étaient «immatérielles et impertinentes à la revendication centrale» contre Epstein.

Giuffre a affirmé qu’elle avait été utilisée comme «esclave sexuelle» par Epstein, qui a été accusée la semaine dernière de trafic de jeunes filles d’à peine 14 ans. Il risque jusqu’à 40 ans s’il est reconnu coupable.

À gauche, le prince Andrew est photographié avec Virginia Roberts, âgée de 17 ans, et Ghislaine Maxwell dans la maison à Londres le 13 mars 2001

 

Source : https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/prince-andrews-humiliation-sex-slave-18209986

 

4 ) Les connections Clinton / Epstein : 

Jeffrey Epstein, a été présenté à l’ancien président Bill Clinton par l’intermédiaire de Ghislaine Maxwell, la confidente de longue date d’Epstein et présumée proxénète de jeunes femmes.

Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell

 

Fille de Robert Maxwell, éditeur aux prises avec des troubles et soupçonné d’être un agent du Mossad financé, Maxwell, 57 ans, a maintenu une ascension sociale en Côte Est, d’après Politico.

Il n’est pas clair comment Epstein et l’Oxford-éduqué Maxwell se sont rencontrés pour la première fois, mais ils auraient fait connaissance vers 1992 peu après la mort de son père. Puis en 1995, Epstein a nommé une ancienne entreprise de Palm Beach «Ghislaine Corp» En 2003, Epstein décrit Maxwell comme sa «meilleure amie».

Selon les accusateurs et les témoins d’Epstein, elle se procurait aussi de jeunes filles, souvent mineures, pour nourrir les pulsions sexuelles d’Epstein.

Selon les documents déposés au tribunal, Maxwell aurait embauché, supervisé et congédié des employés de maison, tout en dirigeant les visites de dizaines de «massothérapeutes» à la résidence d’Epstein, selon un rapport du Wall Street Journal :

«Dans des dépositions faites en 2009 et 2010 dans le cadre de poursuites civiles contre M. Epstein, des employés de maison ont déclaré que Mme Maxwell était une figure centrale dans la vie privée de M. Epstein.»

Et puis il y a les Clinton…

Selon Politico, «Maxwell s’est d’abord rapprochée des Clinton après le départ de Bill Clinton, passant ses vacances sur un yacht avec Chelsea Clinton en 2009, assistant à son mariage en 2010 et participant à la Clinton Global Initiative en 2013, des années après que son nom eut été mentionné pour la première fois dans les récits des abus sexuels présumés de Epstein».

Voici Ghislaine Maxwell au mariage de Chelsea Clinton.

Entre-temps, «en 2002 et 2003, les registres de vol montreraient que Bill Clinton a effectué 26 vols sur le jet privé d’Epstein», d’après le rapport.

Les journaux de bord d’août 2002 montrent d’ailleurs Bill Clinton à bord de l’avion avec Kevin Spacey et Charles Tucker. Et contrairement à la récente déclaration mensongère de Bill Clinton disant «ne rien savoir des crimes de Jeffrey Epstein et de n’avoir volé que 4 fois dans son jet privé» la vérité est tout autre car selon les carnets de vol obtenus par Fox News, l’ancien chef d’État a effectué environ 26 voyages à bord du Boeing 727 personnel d’Epstein, surnommé tristement célèbre «Lolita Express», de 2001 à 2003.

 

5 ) Le Petit Livre noir de Jeffrey Epstein :

Une fuite d’une copie du «petit livre noir» du prédateur sexuel milliardaire pourrait donner un aperçu de certaines personnes très riches qui devraient être nerveuses à l’heure actuelle.

Le livre a été sorti clandestinement de la résidence d’Epstein par son ancien directeur de maison, Alfredo Rodriguez, qui a été arrêté alors qu’il tentait de le vendre en 2009 pour 50 000 $ – mais a été pris sur le fait et inculpé pour entrave au bon déroulement de la justice, pour mourir en prison 18 mois après une «maladie longue».

«Selon un document du FBI, Rodriguez a décrit le carnet d’adresses et les informations qu’il contenait comme le «Saint Graal» ou la «Pépite d’Or» pour démêler le vaste réseau pédophile de Epstein. Mais bien qu’il ait été cité à comparaître pour tout ce qu’il avait sur son ancien patron, Rodriguez ne l’a pas partagé avec le FBI ou les inspecteurs de la police de Palm Beach qui enquêtaient sur Epstein. Au lieu de cela, il a essayé de se faire 50 000 $ en vendant clandestinement le livre noir à l’un des avocats qui ont intenté des poursuites judiciaires à Epstein au nom de ses victimes.» – Gawker

 

Selon un article de Gawker paru en 2015, le petit livre noir d’Epstein contient des centaines de noms mais environ 50 des entrées ont été encerclées par Rodriguez – «y compris celles de nombreuses victimes et complices présumés d’Epstein,» selon le rapport.

Quelques-uns des noms dans le livre incluent :

  • Ralph Fiennes
  • Alec Baldwin
  • David Blaine
  • Jimmy Buffett
  • Courtney Love
  • Charlie Rose
  • Mike Wallace
  • Barbara Walters
  • Ehud Barak
  • Tony Blair
  • David Koch
  • John Gutfreund
  • Prince Andrew

En plus des noms ci-dessus, ainsi que des dizaines de victimes mineures apparentes en Floride, au Nouveau-Mexique, en Californie, à Paris et au Royaume-Uni énumérées sous la rubrique «massage», les entrées encerclées comprennent :

  • Milliardaire Leslie Wexner
  • L’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique Bruce King
  • L’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique et candidat démocrate à la présidence Bill Richardson
  • Peter Soros, le neveu de George Soros.
  • Eva Andersson Dubin, ancienne Miss Suède et médecin socialiste de la ville de New York

 

La fuite du «Petit livre noir» peut être vu intégralement ici :

Jeffrey Epsteins Little Bla… by Zerohedge Janitor on Scribd

 

6 ) La connexion Donald Trump et Jeffrey Epstein :

 

Donald Trump et Jeffrey Epstein

Contrairement à certains «alerteurs» sur internet qui expliquaient qu’il n’y avait aucun lien entre Trump et Epstein. Ceci est factuellement faux. Par contre on ne sait pas pour le moment si les liens vont au delà d’une «amitié» et du «coté festif». Je vous mets ici les éléments et je vous laisse juge.

Le journal Politico révèle également la profondeur de la relation du président Trump avec les Maxwell – en particulier Robert Maxwell – qui remonte «au moins à la fin des années 1980» jusqu’à la mort du propriétaire du Daily Mirror, né en République tchèque, après une chute de son yacht, Lady Ghislaine, dans l’océan Atlantique (qui a été déclarée accident).

Un article d’une colonne de potins de mai 1989 a placé Trump et les deux Maxwell à une fête à bord du yacht de l’aîné Maxwell, nommé Lady Ghislaine, qui présentait du caviar en provenance de Paris et de l’ancien sénateur républicain John Tower of Texas. L’article indique que Trump a comparé son propre yacht avec celui de Maxwell.

Le yacht de Trump, le Trump Princess, appartenait à l’origine au marchand d’armes saoudien Adnan Khashoggi – l’oncle de Jamal Khashoggi, collaborateur du Washington Post assassiné – et le yacht de Maxwell appartenait à l’origine à un des frères d’Adnan.

«C’était un personnage et un homme coloré, et je pense que nous avons eu de la chance de l’avoir vu à New York, même pendant une courte période», a dit Trump à Larry King de Maxwell deux semaines plus tard. «C’était mon genre de mec.»

Il n’est pas clair si Ghislaine Maxwell a d’abord présenté Trump et Epstein, qui ont socialisé ensemble au moins dès 1992, mais elle a été cruciale pour assurer l’accès d’Epstein au monde de Trump. La vidéo d’archives déterrée mercredi par NBC de cette année-là montre Trump et Epstein entourés de femmes dansantes à Mar-a-Lago, avec Maxwell souriant en arrière-plan.

 

On peut également noter que le nom Donald Trump est cité et entouré dans le «Petit livre noir» que j’ai cité plus haut

 

7 ) Le milliardaire Leon Black :
Jeffrey Epstein et le milliardaire Leon Black

 

Une source de Wall Street ayant une connaissance directe des activités d’Epstein a déclaré que l’une des sources de revenus d’Epstein était la fourniture de «conseils fiscaux et de planification successorale» à des clients riches, comme Leon Black, fondateur d’Apollo Global Management, probablement parce qu’Epstein avait une expérience des fonds offshore après avoir établi son bureau dans les îles Vierges. En 2015, Black a fait un don de 10 millions de dollars à la fondation Epstein.

Leon Black a refuser de commenter quoi que ce soit.

Source : https://www.nytimes.com/2019/07/13/nyregion/jeffrey-epstein-new-york-elite.html

 

8 ) Jeffrey Epstein : membre du CFR et de la Commission trilatérale :

En 2003, avant que l’on sache que Jeffrey Epstein avait un penchant pour l’exploitation des mineures, The Harvard Crimson a publié un article disant à ses lecteurs que Jeff était un bon gars.

En plus de lier Epstein à un certain nombre de notables, dont Larry Summers, alors président de Harvard et futur secrétaire au Trésor américain, l’article note qu’Epstein était à l’époque membre du Council on Foreign Relations et de la Trilateral Commission.

Est-il possible qu’Epstein ait travaillé comme proxénète lorsqu’il a frotté les coudes avec des salopards à la CFR et à la Trilateral Commission dans le cadre d’un plan de chantage pour garder ces serviteurs de la haute élite financière fidèles au plan mondialiste ?

Source : https://www.thecrimson.com/article/2003/6/5/people-in-the-news-jeffrey-e/

 

9 ) Les Rothschild sont les gestionnaires de Jeffrey Epstein :

La connexion entre les Rothschild et Jeffrey Epstein n’est cité qu’une seule fois dans un seul paragraphe d’un seul article mainstream de 2003, le «Boston magazine» :

( Note ExoPortail : Alan Morton Dershowitz, est un avocat et universitaire américain, professeur de droit à l’université Harvard. Il est également essayiste et romancier. Il écrit aussi pour le Huffington Post )

«…Dershowitz, malgré sa carrière, n’a jamais été une figure glamour. Au sommet de sa gloire, il avait l’air plus à l’aise non pas à côté de ses clients célèbres, mais dans son bureau étroit d’Harvard, portant des lunettes d’aviateur surdimensionnées et des pulls à l’aspect irritant. Son profil social a commencé à s’améliorer en 1996 après avoir rencontré le financier Jeffrey Epstein par l’intermédiaire de Lynn Forester de Rothschild, une amie de Martha’s Vineyard. Elle lui a dit qu’Epstein était un autodidacte brillant qui aimait rencontrer des gens intéressants…»

Information confirmée par Cobra.

Information logique car les Rothschild ont façonné Israël par la déclaration de Balfour, donc si Jeffrey Epstein est bien un agent du Mossad la boucle est bouclée.

Source : https://www.bostonmagazine.com/news/2016/12/11/alan-dershowitz/2/

10 ) Le milliardaire Epstein pourrait avoir monté un réseau pédocriminel en France :

C’est ce que souhaite savoir l’ONG Innocence en danger, engagée dans la protection des enfants. Dans un communiqué publié le 12 juillet, repéré par Loopsider, elle demande au parquet d’ouvrir une enquête «compte tenu du profil de M. Epstein, déjà condamné pour des faits semblables», en 2008 aux États-Unis et inscrit sur la liste des délinquants sexuels. «Il est légitime de se demander s’il n’y a pas de victimes mineures dans l’hexagone», poursuit le communiqué.

Interrogée par L’Express, Homayra Sellier, fondatrice et directrice de l’ONG née il y a 20 ans, ne peut pas s’empêcher de penser que vu son profil, il faisait la même chose en France qu’aux États-Unis. «Il avait forcément des ‘masseuses’ françaises, avec la complicité de beaucoup de gens », avance-t-elle, ces « masseuses » renvoyant aux victimes recrutées par l’homme d’affaires pour satisfaire ses besoins et ceux de personnes influentes. «Vu son passé, c’est évident». Pourquoi ne pas porter plainte ? L’ONG répond qu’il faut une victime pour cela, et pour le moment, personne n’a accusé Epstein de quoique ce soit en France.

Des contacts en France

«De nombreuses pistes mettent en relation Jeffrey Epstein et la France», ajoute à L’Express Christine Dolan, une journaliste américaine d’investigation indépendante qui «enquête sur Epstein depuis des années». Elle aussi évoque son voyage en France, juste avant son arrestation, et se demande ce qu’il y faisait : «On pourrait penser que les autorités françaises auraient pris le train en marche et tenteraient de découvrir ce qu’Epstein faisait en France avant de retourner de ce côté de l’Atlantique et d’être arrêté».

Elle avance que le milliardaire entretenait des relations avec des Français, dont certains noms apparaissent dans le «Petit livre noir», livre noir qui répertorie les contacts d’Epstein, dévoilé par la presse américaine en 2015. «On pourrait aussi penser qu’une enquête financière et criminelle serait en cours simultanément, non seulement aux États-Unis, mais dans tous les pays où il possédait des biens immobiliers – la France étant l’un d’eux. Le Nouveau-Mexique a ouvert une enquête, trouvé deux victimes et a dit publiquement qu’ils enquêtaient sur l’acquisition de son terrain au Nouveau-Mexique. Où en sont les Français sur la question ?», interroge-t-elle encore. Une source judiciaire confirme à L’Express que le parquet de Paris n’a pas ouvert d’enquête.

Source : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/pourquoi-l-affaire-jeffrey-epstein-pourrait-concerner-la-france_2090618.html

 

Article construit par ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 562 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

  1. Une Juive Israëlienne balance sur l’affaire Epstein, la stratégie et les possibles ramifications (26/07/2019)
    h ttps://youtu.be/eNurX-6vqHQ

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.