«Discrimination» et «dystopie»: le passeport d’immunité Covid critiqué par la présidente du conseil de la Fédération de Russie

0
Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération de Russie

Un certificat attestant d’une contamination au coronavirus? Pour la présidente du Sénat russe Valentina Matvienko, l’idée de diviser les citoyens «en catégories avec des droits différents» est «inacceptable».

 

Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), a qualifié de «dystopie» l’idée d’introduire un passeport d’immunité Covid montrant la présence d’anticorps dans le sang.

«Organiser une telle discrimination des citoyens, les diviser en catégories avec des droits différents est inacceptable, et ce n’est pas nécessaire. Après tout, même si une personne a été malade et présente des anticorps, elle peut ne pas les avoir dans un mois ou dans six mois», relève la sénatrice.

Valentina Matvienko s’oppose ainsi à de tels documents et rappelle qu’il est important de se concentrer sur l’augmentation du volume des tests et des vaccinations.

 

«Passeport vert» pour les vaccinés proposé en France :

Afin «d’inciter» les Français à se faire vacciner, la députée UDI Valérie Six a proposé à l’Assemblée nationale l’instauration d’un «passeport vert» qui «attestera du fait qu’une personne a été vaccinée» et «offrira un certain nombre d’avantages, comme une dispense de quatorzaine, l’accès à toutes sortes d’événements culturels, aux restaurants et ainsi de suite».

Face à cette idée, la responsable des situations d’urgence à l’OMS-Europe a déclaré: «Nous ne recommandons pas les passeports d’immunité, et nous ne recommandons pas l’usage de tests comme un moyen d’éviter la transmission du virus aux frontières».

 

Ajouts : Le président de la Cour suprême d’Afrique du Sud associe les vaccins contre le coronavirus à un «programme satanique» :

Le juge en chef sud-africain Mogoeng Mogoeng

Le juge en chef sud-africain a écarté les craintes qu’il puisse mettre en danger la santé des gens en liant les vaccins contre les coronavirus à un «programme satanique».

Le commentaire de Mogoeng Mogoeng a marqué la première fois depuis le début de la pandémie qu’un juge de haut rang a exprimé de telles préoccupations.

L’Afrique du Sud a enregistré plus de 22 700 décès dus au Covid-19, de loin le nombre le plus élevé du continent. Dans un pays où les nouvelles interventions médicales sont souvent controversées, on s’est vite inquiété du fait que les gens pourraient éviter la vaccination à la suite de ces commentaires.

Après que l’Afrique du Sud a commencé à accueillir le premier essai de vaccin contre les coronavirus du continent, les militants anti-vaccins ont protesté contre l’utilisation d’Africains comme sujets d’essai.

Il y a vingt ans, le président de l’époque, Thabo Mbeki, a demandé si le VIH était à l’origine du sida, qui a ravagé le pays.

Mogoeng, qui affiche fréquemment sa foi chrétienne dans l’exercice de ses fonctions, a prié jeudi lors d’une manifestation publique pour que les gens soient épargnés de tout vaccin visant à «faire avancer un programme satanique de la marque de la bête».

Il a répondu à des questions à ce sujet lors d’une conférence de presse tenue vendredi pour la publication d’un rapport judiciaire :

«S’il existe un vaccin qui est délibérément destiné à faire du mal aux gens, ce vaccin ne doit jamais voir le jour. Je demande à Dieu de l’arrêter».

Mogoeng a ajouté :

«Je pense que le vaccin ne doit jamais être obligatoire… On ne peut pas imposer un vaccin aux gens. Pourquoi le devriez-vous ?»

Le site d’information du Sunday Times Daily a cité Barry Schoub, professeur de virologie à l’université Wits et chef d’un comité consultatif ministériel sur le Covid-19, qui a déclaré «Il est malheureux qu’une personne de cette stature trompe les gens parce que les vaccins jouent un rôle si important dans le contrôle de cette épidémie et il est malheureux qu’une personne ayant une telle influence s’oppose aux efforts pour la contrôler».

Mais Mogoeng a déclaré qu’il ne serait pas réduit au silence :

«Je ne me soucie pas des conséquences. Nous sommes restés silencieux pendant bien trop longtemps, en suivant la ligne de conduite».

 

Vidéo en anglais : 

 

Source : https://fr.sputniknews.com/russie/202012241044978797-discrimination-et-dystopie-le-passeport-dimmunite-covid-critique-par-une-senatrice-russe/ et https://www.theguardian.com/world/2020/dec/11/south-africa-chief-justice-unrepentant-link-vaccines-satanism-coronavirus

Traduction de la partie anglophone : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 514 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.