D’après la Russie, des dizaines de Géorgiens probablement tués par des armes biologiques américaines déguisées en recherche sur les drogues

0

Un laboratoire biomédical financé par les États-Unis en Géorgie pourrait avoir mené des recherches sur les armes biologiques sous le couvert d’un test de dépistage de drogues, qui a coûté la vie à au moins 73 sujets, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

La question de ce qui aurait pu se passer dans le centre de recherche secret sponsorisé par les Etats-Unis et hébergé par le voisin du sud de la Russie a été soulevée par l’armée russe jeudi après avoir étudié les dossiers publiés en ligne par un ancien ministre géorgien.

Ces documents font état de la mort de 73 personnes sur une courte période de temps, ce qui indique qu’il s’agit d’un test d’agents chimiques ou biologiques hautement toxiques à taux de létalité élevé, a déclaré Igor Kirillov, commandant de la branche militaire russe responsable de la défense des troupes contre les armes radiologiques, chimiques et biologiques.

Kirillov a apparemment douté que les tests, effectués par le Richard Lugar Center for Public Health Research près de la capitale géorgienne Tbilissi, impliquaient des essais cliniques d’un médicament appelé Sovaldi, destiné au «traitement de l’hépatite C». Le producteur du médicament est Gilead Sciences, une société biomédicale basée en Californie qui a recruté en 1988 Donald Rumsfeld, ancien secrétaire américain à la Défense, à la tête du Pentagone, entre ses deux mandats de direction de l’organisme.

( Note ExoPortail : Donald Rumsfeld est très très haut dans la hiérarchie de la Cabale, au même niveau que Kissinger, Bush Senior, Dick Cheney )

«Les documents montrent de nombreux résultats mortels parmi les patients. Malgré le décès de 24 personnes rien qu’en décembre 2015, les essais cliniques se sont poursuivis en violation des normes internationales et des souhaits des patients», a affirmé M. Kirillov. «Cela a entraîné la mort de 49 autres personnes.»
Le Centre Richard Lugar pour la recherche en santé publique près de Tbilissi, Géorgie

«L’analyse des documents présentés par Igor Guiorgadzé préoccupe le ministre russe de la Défense et témoigne qu’il est hautement probable que les États-Unis mènent leurs activités en contournant les accords internationaux et continuent d’augmenter leur potentiel d’armes biologiques», a indiqué le général Igor Kirillov, chef des troupes de protection radio, chimique et biologique des Forces armées russes.

Ces documents confirment les craintes sur les activités illégales des États-Unis en Géorgie, y compris sur leurs tentatives de contourner la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.

«Que trouvons-nous de préoccupant dans ces documents? Avant tout, le fait que deux étages du nouveau bâtiment sont réservés aux unités de troupes terrestres américaines et qu’il y a des zones spéciales pour les patients contaminés par des infections dangereuses», a ajouté Igor Kirillov.

Le nouveau bâtiment de sept étages du Centre de la santé publique Richard G.Lugar a été érigé en Géorgie en 2018. Le Pentagone a débloqué plus de 160 millions de dollars pour les travaux de construction de l’édifice qui abrite des locaux d’administration et des laboratoires, d’après M.Kirillov.

«Les biologistes américains travaillant au centre bénéficient d’une immunité diplomatique conformément à un accord américano-géorgien de 2002 […]. Cela permet aux représentants des forces armées américaines d’accomplir les missions qui leur sont confiées par leur gouvernement, en contournant la législation géorgienne», a noté le responsable russe.

Le grand nombre de décès contraste fortement avec l’utilisation réelle documentée de Sovaldi en Russie, où aucun décès n’a été lié à la drogue, a souligné le responsable russe. M. Kirillov a ajouté que les États-Unis ont un long passé de tests non éthiques sur des sujets humains dans des pays étrangers.

Le responsable russe a déclaré que les nouveaux documents «nous permettent de jeter un regard neuf» sur les foyers de peste porcine africaine dans le sud de la Russie en 2007-2018, qui «se sont propagés du territoire de la Géorgie vers la Fédération de Russie, les nations européennes et la Chine. La souche d’infection dans les échantillons prélevés sur des animaux tués par la maladie dans ces pays était identique à la souche Georgia-2007

Une diapositive montrant la propagation de moustiques porteurs de maladies du territoire géorgien vers le sud de la Russie, qui, selon le Ministère de la défense, pourrait être réexaminée à la lumière de ces révélations.

Le général a déclaré que le Centre Lugar en Géorgie fait simplement partie d’un vaste réseau de laboratoires contrôlés par le Pentagone impliqués dans la recherche sur les «Armes de Destructions Massives», qui a été établi dans les pays voisins de la Russie. Une partie de la recherche vise à établir des infections qui seraient particulièrement résistantes à la vaccination et au traitement, et qui se propageraient efficacement dans l’environnement des lieux où se trouvent les laboratoires, a-t-il dit.

La Russie va prendre «des mesures diplomatiques et militaires» en réponse à une menace perçue par les laboratoires américains, a déclaré Vladimir Shamanov, chef de la Commission de la défense du Parlement russe. Il commentait les accusations du ministère de la Défense.

«Nous ne pouvons pas simplement fermer les yeux sur ce qui se passe près de nos frontières méridionales et qui affecte directement notre sécurité», a-t-il déclaré à l’agence de presse TASS.

Les documents relatifs au laboratoire secret ont été publiés le mois dernier par l’ancien ministre géorgien de la sécurité de l’État Igor Giorgadze, qui affirme avoir obtenu 100.000 pages de données indiquant des pratiques américaines suspectes.

Source : https://www.rt.com/news/440309-us-georgia-toxic-bioweapon-test/ et https://fr.sputniknews.com/international/201810041038366133-russie-usa-armes-biologiques/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 709 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.