Covid-19 en Israël : Benjamin Netanyahu propose des puces électroniques pour les enfants

2
Les cyber-experts ont critiqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour sa proposition de «micro-puce» pour les enfants qui retournent à l’école et au jardin d’enfants, alors que le confinement pour cause de Covid-19 est levé, a rapporté Ynet vendredi.

 

Lors d’une conférence de presse lundi, M. Netanyahu a suggéré au ministère de la santé d’utiliser les nouvelles technologies pour aider Israël à s’adapter à sa nouvelle routine alors que l’État lève le confinement. «C’est-à-dire une technologie qui n’a pas été utilisée auparavant et qui est autorisée par la législation que nous allons promulguer», a-t-il précisé.

«J’ai parlé avec nos chefs de la technologie afin de trouver des mesures pour lesquelles Israël est bon, comme les capteurs. Par exemple, chaque personne, chaque enfant – je veux que ce soit sur les enfants d’abord – aurait un capteur qui déclencherait une alarme lorsque vous vous approchez trop, comme ceux des voitures», a déclaré le Premier ministre.

«Il sera difficile de le faire pour plus d’un million d’écoliers qui retournent dans leurs établissements d’enseignement afin de s’assurer qu’un élève s’assoit à deux mètres d’un autre. C’est fictif et dangereux», a déclaré à Ynet Einat Meron, spécialiste de la cyber-résistance.

«Théoriquement, je comprends l’idée derrière tout cela», a-t-elle déclaré. «Mais bien que de telles puces sensibles à la distance existent dans les véhicules, c’est différent chez l’homme». Selon Mme Meron, «un bip sonore me disant que je me suis rapprochée de quelqu’un ne suffit pas. Qui dit que cela va changer quelque chose ? Je me serais rapproché de toute façon».

L’expert a ajouté que «le véritable problème est l’application de la loi, et ici tout change». Meron a déclaré à Ynet que «les enfants équipés de micropuces ne passeront aucun test, que ce soit sur le plan pratique ou juridique». Tout comme l’idée de Meron selon laquelle le fait d’informer les citoyens de leur distance n’affectera pas leurs actions, beaucoup craignent que l’État utilise les informations disponibles grâce aux capteurs.

«Si les informations sur la localisation des enfants sont téléchargées sur Internet, un pédophile ayant des connaissances en informatique peut envahir le système et les traquer en dehors de leurs écoles, les suivre et distribuer les informations sur d’autres plateformes», a déclaré M. Meron. «L’État peut-il assumer la responsabilité de cela ?»

Le bureau du Premier ministre a répondu au rapport, en disant que la suggestion de Netanyahu «ne doit pas être mise en œuvre par le biais de bases de données, mais par une simple technologie informant les citoyens de leur distance». C’est une option volontaire qui est conçue pour aider les enfants à garder leurs distances, comme Mobileye avec les véhicules.

Le bureau a ajouté que la suggestion du premier ministre est «une idée qui peut aider à maintenir la distance sociale, et il n’y aura pas de violation de la vie privée».

Mercredi, Walla a rapporté que les mouvements de tous les véhicules en Israël étaient suivis par la police et stockés dans une base de données non réglementée appelée Eagle Eye. Une source citée par le site des médias a déclaré que l’information «pourrait être conservée pendant des années».

L’Association pour les droits civils en Israël (ACRI) aurait soumis une demande en vertu de la loi sur la liberté de l’information pour que la police divulgue l’étendue des opérations d’Eagle Eye, ainsi que le moment où les informations sur les mouvements des citoyens sont stockées dans le système.

La police israélienne a répondu à l’ACRI, affirmant que l’activité du système n’était pas normalisée en interne malgré plusieurs années d’opérations. «De toute façon, une fois finalisée, la procédure ne sera pas divulguée au public», a ajouté la police.

Fin mars, le Yediot Aharonot a signalé qu’une base de données classifiée Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) stockait des informations sur tous les citoyens israéliens et la plupart des Palestiniens de Cisjordanie. Les données suivies par l’agence de sécurité comprenaient les déplacements, les appels téléphoniques et les SMS.

Note ExoPortail : La suggestion de Benjamin Netanyahu a peut-être été rejetée en Israël, et à juste titre, mais c’est exactement ce que Bill Gates et l’Alliance ID2020 envisagent non seulement pour les écoliers, mais pour l’ensemble de la population mondiale. Tout comme le 11 septembre a été utilisé comme excuse pour refuser les libertés américaines via le Patriot Act, COVID-19 sera utilisé comme excuse pour donner à chaque personne sur terre une identification numérique qui sera connectée à une base de données mondiale. Bill Gates est tellement sûr que cela va arriver qu’il parie toute sa fortune pour que cela se produise.

Source : https://www.jpost.com/israel-news/benjamin-netanyahu-suggests-to-microchip-kids-slammed-by-experts-627381

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 824 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Il y a un côté Messianique chez eux ! A la fin du commentaire de Lucie ici :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/05/16/complot-mondial-contre-la-sante/comment-page-2/#comment-70536
    on apprend effectivementque Netanyahu voulait pucer les enfants ! Et que le Ministère de la Santé du gouvernement Macron a offert la gestion du déconfinement au cabinet de « management » américain Bain & Company. Un cabinet dont la patronne est une ancienne cadre supérieur du Mossad. Et que curieusement à Davos, elle était chargée de parler du tout digital.

    • Merci pour cet article édifiant. Nous devons coute que coute lire, découvrir, avoir une opinion, VIVRE.
      De regarder les choses en face sera la seule façon de le faire.
      Sinon, par principe je dirai que nous pourrions NOUS juger, encore plus coupable qu’eux 🙁

      Paix et Amour. Ensemble nous sommes plus fort, ne les laissons pas nous diviser ou partir en live. Ne devenons pas comme eux.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.