Corée du nord: Pékin rallie Moscou

5
La Maison Blanche dit ne plus avoir dans l’immédiat l’intention d’attaquer la Corée du nord. Pourquoi? L’axe sino-russe vient d’être reformé.

La Russie et la Chine ont dépêché des navires pour surveiller les agissements du porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire, l’USS Carl Vinson, en route vers la péninsule coréenne. Cette information est publiée alors que les médias avaient fait part il y a quelques jours de l’intention de Pékin d’envoyer  » des milliers de soldats dans la péninsule coréenne pour intervenir militairement, le cas échéant ».

Le groupe aéronaval de guerre américain est entré, selon les informations, en mer de Chine et fait route vers la Corée du nord. Il y a deux semaines, le président américain a reçu son homologue chinois à la Maison Blanche et les deux parties ont évoqué « une entente » sur de nombreux dossiers dont celui du commerce. Les médias ont même évoqué une possible participation de Pékin dans une action militaire contre la Corée du nord aux côtés des États-Unis. Or mercredi après-midi, le ministère chinois de la Défense a rejeté d’emblée tout recours à la force dans la péninsule coréenne qui ne ferait que « compliquer davantage la donne ». A présent Pékin est de retour aux côtés de la Russie pour éviter un embrasement dans la région.

Se disant pour la stabilité régionale, Pékin et Moscou  affichent désormais un front aux positions extrémistes des Etats-Unis de Trump contre Pyongyang.

La Chine s’est dite prête à « se coordonner étroitement avec la Russie afin d’apaiser la tension sur la péninsule coréenne et d’encourager les parties concernées à lancer un dialogue», aux dires du chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, lors d’une récente conversation téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Pour sa part Moscou exhorte les partis en conflit à revenir à la table des négociations et à faire recours à des moyens diplomatiques pour trouver un règlement pacifique à la crise.

Selon l’agence d’information Sputnik, l’envoi des sous-marins espions par la chine et la Russie dans la région, pourrait être un signal d’alarme aux Etats-Unis, selon l’agence d’information russe Sputnik.

Source : http://parstoday.com/fr/news/world-i34368-cor%C3%A9e_du_nord_p%C3%A9kin_rallie_moscou

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

5 Commentaires

  1. (autocensuré !!…) Il$ ne sont même pas encore jugés pour les dernières entrées en conflit ou paricipation/fromentation) illégales (Irak, Lybie, Syrie, Ukraine, Crimée…), mais il$ continuent…!!!
    Oh ! …. Allo ?! ‘Vend « Ti Moun » ‘là, tu sors tes doigts de …l’engrenage pédocriminel et tu te fait sépuku, sans délai, infâme traitre à l’humanité.
    Sortez cette charogne de l’anu !

  2. Le président Chinois ne va pas laisser le traitre « Agent des Jésuites » commencer une troisième guerre mondiale sur cette Planète! La preuve:

    Le président chinois appelle Trump à la retenue vis-à-vis la Corée du Nord
    https://fr.sputniknews.com/international/201704241031054043-chine-coree-nord-trump-retenue/

    Sur un fond de menaces palpable..

    Bientôt un nouvel essai nucléaire en Corée du Nord?
    https://fr.sputniknews.com/international/201704241031054238-coreenord-nucleaire-essai/

    Alors que l’Armée US mafieuse livre le 5ième Avion F35 au pays qui a créé DAESH. Et accusé par l’ONU de crimes de guerres! N’importe quoi.

    Trois nouveaux F-35 débarquent en Israël
    https://fr.sputniknews.com/international/201704241031053389-f-35-livraison-armee-israel-usa/

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.