Ça chauffe en Syrie #4 : Revue de presse des derniers jours

0

Voici une revue de presse de ces 3 dernières semaines afin d’exposer une vue d’ensemble des gros événements récents entre le camp CIA / Israël et ce qu’il reste de leurs mercenaires ( environ 20 000 « hommes » et plus de 15 000 si on compte l’Irak) et le camp du gouvernement Syrien / Russes / Iranien et du Hezbollah :

(Note ExoPortail : Une loooongue revue de presse constituée uniquement des points les plus importants du conflit le plus crucial du moment et qui vous fera gagner quelques heures de recherches sur les points majeurs du conflit. On note principalement une avancée de l’armée Syrienne, la tenue des Premières élections locales, la préparation par l’occident de False Flag chimique à Idlib, un nouvel accord Russo-Turque et le gros refroidissement des relation entre Israël et la Russie causé par la destruction d’un avion militaire imputé à la responsabilité d’Israël. Cette troisième revue de presse est donc la suite du numéro 1numéro 2, et numéro 3)

 

20 Août 2018 : La Russie accuse l’ONU d’entraver la reconstruction en Syrie au moyen d’une «directive secrète» :

Tandis que Damas appelle les réfugiés syriens à retourner dans leur pays où la fin de la guerre se dessine, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé ce 20 août les Nations unies d’entraver la reconstruction de la Syrie. En effet Moscou pointe du doigt une directive secrète qui interdirait aux agences onusiennes de participer à la reconstruction de la Syrie. Ayant tablé sur un changement de régime, les Occidentaux, eux, se retirent des programmes de financement.

En lire plus : https://exoportail.com/la-russie-accuse-lonu-dentraver-la-reconstruction-en-syrie-au-moyen-dune-directive-secrete/

27 Août 2018 : Moscou annonce qu’un destroyer américain a été déployé pour de possibles frappes en Syrie :

Le ministère russe de la Défense a déclaré le 27 août que Washington préparait ses forces militaires au Moyen-Orient en prévision d’une possible attaque, redoutée par Moscou, contre les forces gouvernementales syriennes. Cité par Reuters, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a déclaré que l’USS Ross, un destroyer américain, était entré en Méditerranée le 25 août, armé de 28 missiles de croisière Tomahawk capables de frapper n’importe quelle cible en Syrie.

Selon le communiqué cité par les agences de presse russes, le destroyer USS The Sullivans (DDG-68) a par ailleurs été déployé dans le Golfe arabo-persique. Un bombardier stratégique B-1 «Lancer» a pour sa part été repositionné sur une base aérienne au Qatar. D’après le ministère russe, ces mouvements constituent «la dernière preuve de l’intention américaine» de tirer profit d’une présumée provocation.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53560-selon-moscou-destroyer-americain-aurait-deploye-possibles-frappes-syrie

 

29 Août 2018 : Syrie : l’armée russe affirme que les Casques blancs ont livré des produits chimiques à des rebelles :

Le ministère russe de la Défense, par la voix du général Alexeï Tsygankov, a assuré le 28 août qu’un stock important de produits chimiques avait été livré aux militants du groupe Ahrar al-Sham à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, avec l’aide de l’organisation controversée des Casques blancs afin de mettre en scène une attaque chimique qui servirait à pointer du doigt la culpabilité du gouvernement syrien et à organiser une nouvelle intervention militaire. L’armée syrienne est engagée dans cette région, dernière poche du pays contrôlée par les djihadistes.

L’armée russe a déclaré avoir reçu des informations de plusieurs sources de la province d’Idlib. «Un important stock d’agents toxiques a été transporté dans la ville de Saraqib [à l’est d’Idlib] sur deux camions venant du village d’Afs [à environ cinq kilomètres]», a ainsi déclaré dans un communiqué le général Alexeï Tsygankov, du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Selon lui, les produits chimiques auraient été livrés à un dépôt d’armes utilisé par le groupe Ahrar al-Sham, «accompagné de huit membres de l’organisation des Casques blancs». D’après ce communiqué, «plus tard, une partie du chargement a été placée dans des barils en plastique non marqués et transportés vers une autre base dans le sud d’Idlib afin d’user d’armes chimiques et de reprocher aux forces gouvernementales d’utiliser des substances toxiques contre des civils».

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53603-syrie-armee-russe-casques-blancs-produits-chimiques-idlib

 

29 Août 2018 : Une fausse attaque chimique à Idlib viserait à empêcher l’élimination d’al-Nosra, selon la Russie :

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a déclaré ce 29 août que la mise en scène d’une attaque chimique en Syrie, dans la région d’Idlib, aurait pour objectif d’empêcher l’élimination des combattants du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda désormais connue sous le nom de Front Fatah al-Cham.

Le ministre russe, qui rencontre ce 29 août son homologue saoudien Adel al-Jubeir à Moscou, a en outre qualifié la présence du groupe terroriste dans la province d’Idlib d’«abcès» qu’il convenait de crever rapidement. «J’espère que nos partenaires occidentaux ne vont pas favoriser des provocations, ne vont pas entraver l’opération antiterroriste [à Idlib]», a en outre déclaré Sergueï Lavrov, alors que l’armée syrienne est en passe de reprendre le contrôle de cette province.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53609-russie-pense-qu-fausse-attaque-chimique-idlib-viserait-empecher-elimination-al-nosra

 

30 Août 2018 : Les Casques blancs auraient kidnappé 44 enfants selon le ministre syrien des Affaires étrangères :

Le 30 août, le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem, a accusé les Casques blancs, cette ONG très controversée, d’avoir kidnappé 44 enfants afin de mettre en scène une attaque chimique à Idlib, seule province encore aux mains des djihadistes.

«Comme vous le savez, ce sont les services spéciaux britanniques qui ont créé cette pseudo-organisation, ils les parrainent et les dirigent, ils étaient derrière les scénarios fabriqués d’utilisation d’armes chimiques, et maintenant ils sont en train de préparer le même scénario d’utilisation d’armes chimiques à Idlib», a-t-il déclaré, avant de poursuivre : «D’après nos informations, ils ont récemment enlevé 44 enfants dans la zone d’Idlib pour mettre en œuvre ce scénario».

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53636-casques-blancs-auraient-kidnappe-44-enfants-ministre-syrien-affaires-etrangeres

 

2 Septembre 2018 : Idleb : les rebelles emprisonneraient les Syriens souhaitant se rendre aux forces gouvernementales :

La tension monte à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, alors qu’une offensive de l’armée semble se préparer contre les rebelles retranchés dans la ville. Selon une information publiée le 31 août sur le site du quotidien américain The Wall Street Journal, les rebelles retiendraient «des dizaines de personnes» accusées d’avoir voulu se rendre aux forces gouvernementales. Le journal évoque, à ce propos, des «rebelles rivaux» et des civils.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53679-idleb-rebelles-emprisonneraient-syriens-souhaitant-se-rendre

 

4 Septembre 2018 : Trump met Assad en garde contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb : 

Le 3 septembre, dans un tweet aux accents bellicistes, le président américain Donald Trump a mis en garde la président syrien Bachar el-Assad contre toute attaque «imprudente» dans la province d’Idleb où se massent actuellement quelque 10 000 djihadistes, selon l’envoyé spécial de l’ONU Staffan de Mistura. Selon Donald Trump, une telle attaque pourrait engendrer une «potentielle tragédie humaine» et, selon lui, des «centaines de milliers» de morts. Et l’actuel locataire de la Maison Blanche d’évoquer «une grave erreur humanitaire» si l’Iran et la Russie venaient à être impliquées.

Moscou n’a pas répondu à l’appel de Donald Trump mais travaille depuis plusieurs semaines à l’établissement de couloirs humanitaires pour vider de ses habitants la province d’Idleb. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui s’exprimait quelques heures avant la publication de ce tweet, a annoncé que la fédération de Russie, la Turquie et l’Iran s’efforçaient de séparer les populations civiles des groupes armés terroristes dans cette région afin d’épargner le plus de vies possible.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53703-trump-met-el-assad-garde-attaque-imprudente-province-idleb

 

5 Septembre 2018 : Israël admet avoir fourni des armes à des terroristes en Syrie dans un article du Jerusalem Post qui disparaît aussitôt! :

L’Armée de défense d’Israël ( IDF ) a confirmé qu’elle avait fourni des armes aux rebelles islamistes sur le plateau du Golan en Syrie, selon le Jerusalem Post. Cependant, l’article a été retiré sans explication quelques heures après sa publication mais une version de l’article peut encore être lue en utilisant le cache de Google ou par un site d’archives.. Le rapport précise que c’était la première fois que l’armée israélienne reconnaissait qu’elle avait fourni de l’argent, des armes et des munitions aux militants opérant près de la frontière avec Israël.

En lire plus : https://exoportail.com/israel-admet-avoir-fourni-des-armes-a-des-terroristes-en-syrie-dans-un-article-du-jerusalem-post-qui-disparait-aussitot/

 

5 Septembre 2018 : L’armée israélienne reconnaît avoir mené plus de 200 frappes en Syrie en deux ans : 

Lors d’une conférence de presse, le 4 septembre, l’armée israélienne a annoncé qu’elle avait frappé à 202 reprises le territoire syrien depuis 2017. Selon cette déclaration rapportée par Reuters, ces frappes avaient pour cibles des positions iraniennes. De l’aveu même de Tsahal, un total de 792 missiles et bombes auraient été larguées en Syrie.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53728-armee-israelienne-admet-mene-plus-200-frappes-syrie-deux-ans

 

6 Septembre : L’état-major français se dit prêt à frapper en Syrie si l’arme chimique est utilisée à Idleb : 

Selon les informations de l’agence Reuters, le chef d’état-major de l’armée française François Lecointre a prévenu le 6 septembre devant la presse que si des armes chimiques devaient être utilisées dans la province d’Idleb, la France était disposée à frapper à nouveau en Syrie. La France avait participé à la coalition occidentale qui avait frappé la Syrie le 14 avril 2018 aux côtés de du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53742-etat-major-francais-se-dit-pret-frapper-syrie-arme-chimique-idleb

 

7 Septembre 2018 : Poutine : la Syrie doit reprendre «le contrôle de la totalité du territoire national» :

Les présidents iranien, russe et turc se retrouvent ce 7 septembre pour une réunion au sommet à Téhéran afin de poursuivre leur action en Syrie, alors qu’une offensive syrienne se prépare dans la province d’Idleb, dernière grande région sous contrôle des groupes djihadistes.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, tout en rappelant son intention de maintenir la présence militaire turque dans la région, a déclaré, à l’occasion de cette rencontre, qu’une attaque dans la région d’Idleb serait un «désastre» et ne pourrait déboucher que sur un «massacre».

Elle lui fait redouter l’afflux de «millions de personnes» vers la frontière turque, alors qu’Ankara a atteint, selon lui, le maximum de sa capacité d’accueil de réfugiés. Selon lui, de la capacité de Moscou, Ankara et Téhéran à s’entendre au sujet d’Idleb dépendra l’avenir de leur coopération en Syrie.

Selon le président turc, un cessez-le-feu dans le province d’Idleb serait préférable à une opération militaire de Damas. Il a estimé que si la rencontre de ce jour pouvait déboucher sur une solution pacifique comme celle-ci, ce serait assurément une «victoire» à ses yeux. Cependant son homologue russe a rejeté cette proposition, rappelant que l’Etat islamique et le Front al-Nosra n’étaient pas parties prenantes des discussions.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53771-poutine-erdogan-rohani-entretiennent-teheran-entretiennent-idleb-syrie

 

9 Septembre 2018 : Syrie : YouTube ferme plusieurs chaînes d’Etat dont celles de la présidence et de la Défense :

Depuis le 8 septembre, plusieurs chaînes liées à l’Etat syrien ont été fermées par YouTube qui a mis en avant «des réclamations d’ordre juridique» ou encore un «non-respect de [ses] conditions d’utilisation». Parmi les chaînes concernées, celles de la présidence syrienne, du ministère syrien de la Défense ou encore de l’agence de presse gouvernementale Sana.

Dans les jours précédents, l’Occident avait exprimé ses craintes quant à «l’utilisation d’armes chimiques de la part de Damas».

( Note ExoPortail : Pour éviter / limiter toutes dénonciations de false flag de manière virale ? )

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53799-syrie-youtube-ferme-plusieurs-chaines-etat-dont-celles-presidence-defense

 

9 Septembre 2018 : Syrie : selon la défense russe, deux F-15 américains auraient bombardé Deir ez-Zor au phosphore :

Selon le général russe Vladimir Savtchenko, deux avions américains de type F-15 auraient procédé à des frappes aériennes au phosphore blanc dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor, provoquant d’importants foyers d’incendie.

Ce n’est pas la première fois que la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis, est accusée de mener des opérations de ce type en Syrie. En août dernier, le gouvernement syrien avait accusé la coalition internationale d’avoir à nouveau fait usage de bombes au phosphore blanc contre un hôpital à Raqqa et d’avoir bombardé des quartiers résidentiels, en «violation flagrante du droit international».

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53806-syrie-selon-defense-russe-deux-f15-deir-ez-zor-phosphore-blanc

 

11 Septembre 2018 : Un sénateur américain affirme que le MI6 britannique prépare une fausse attaque d’armes chimiques contre la Syrie (MAJ) :

Le sénateur de l’État de Virginie, Richard Black, a affirmé que les services de renseignements britanniques (MI6) planifiaient une attaque chimique en Syrie. Il a précisé plus tard qu’il voulait dire par là que les Britanniques n’avaient pas l’intention de mener l’attaque eux-mêmes, mais qu’ils avaient plutôt l’intention d’ordonner aux «forces rebelles» de le faire ou d’organiser une fausse attaque, les acteurs jouant les victimes.

En lire plus : https://exoportail.com/un-senateur-americain-affirme-que-le-mi6-britannique-prepare-une-fausse-attaque-darmes-chimiques-contre-la-syrie/

 

11 Septembre 2018 : Selon Moscou, des images de mise en scène d’une attaque chimique auraient été filmées en Syrie : 

La Défense russe a annoncé ce 11 septembre que plusieurs agences de presse internationales avaient reçu des images mettant en scène une prétendue attaque chimique à Idleb, dans le nord de la Syrie, et qu’elles pourraient les rendre publiques «après leur diffusion sur les réseaux sociaux». D’après le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie qui met en avant le témoignage d’habitants de la province d’Idleb, le tournage de la mise en scène d’un usage d’armes chimiques aurait commencé dans les rues de Jisr al-Choghour, une localité située à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest d’Idleb.

Selon la même source, les images de cette présumée «attaque chimique» montreraient les Casques blancs en train de procurer de l’aide à la population locale après une attaque de bombes-barils prétendument menée par des avions de l’armée syrienne.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53843-selon-moscou-images-mise-scene-attaque-chimique-filmees-syrie

 

11 Septembre 2018 : Les Pays-Bas annoncent la fin de leur soutien aux Casques blancs et aux rebelles syriens :

Les Pays-Bas ont décidé de mettre fin à leur soutien aux rebelles de Syrie, car cette aide n’aurait, selon eux, pas fourni les «résultats escomptés». «La possibilité de changer rapidement la situation [en Syrie] est très faible», explique une lettre émanant de la chambre basse du parlement néerlandais, datée du 7 septembre et signée par les ministres des Affaires étrangères et du Commerce. «Une victoire militaire d’Assad est désormais imminente», poursuivent les auteurs du texte. Le soutien des Pays-Bas à différents groupes de l’«opposition armée modérée» s’arrête immédiatement, selon le texte. Les versements en faveur des Casques blancs se poursuivront en revanche jusqu’au mois de décembre inclus.

Dans la lettre, ces membres du gouvernement expliquent que le financement des projets «de stabilisation» de la Syrie (en réalité des financements de projets liés à l’opposition), étaient effectués en coopération avec des donateurs d’autres pays et a coûté au fil des années près de 70 millions d’euros aux Pays-Bas. Cet engagement a toutefois échoué, selon eux, car les forces loyales au gouvernement syrien sont en passe de gagner la guerre contre les rebelles.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53848-pays-bas-annoncent-fin-soutien-casques-blancs-rebelles-syriens

 

13 Septembre 2018 : Les Etats-Unis ne menacent plus seulement d’intervenir en cas d’usage d’armes chimiques en Syrie : 

Alors qu’elle menaçait l’armée syrienne d’une intervention en cas d’utilisation d’armes chimiques à Idleb, la diplomatie américaine envisage désormais de réagir aux assauts «contre les civils». Un revirement en l’espace d’une semaine ?

( Note ExoPortail : Donc maintenant au cas où le fasle flag chimique n’arrive pas à terme, les USA menace d’intervenir contre une quelconque opération pour la reprise de la zone d’Idleb, pratique ! )

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53892-etats-unis-ne-menacent-plus-seulement-intervenir-usage-armes-chimiques-syrie

 

14 Septembre 2018 : L’armée française est-elle présente à Deir Ez-Zor, bastion de l’Etat islamique en Syrie ? : 

Le journaliste de France 24 Wassim Nasr a révélé ce 13 septembre que l’armée française était présente, selon lui, dans la région de Deir ez-Zor. Pour appuyer ses propos il a relayé une photo diffusée sur le compte Twitter officiel des forces spéciales américaines en Syrie et en Irak. Sur cette dernière on peut apercevoir au second plan un véhicule Aravis.

Sur le plateau de France 24, il a expliqué le lendemain que les photos montrant le véhicule blindé avaient été retirées du compte Twitter. Selon Wassim Nasr, le véhicule blindé de type Aravis et équipé d’une tourelle, conçu et fabriqué en France par Nexter Systems, et n’est utilisé que par deux armées au monde, la France et l’Arabie saoudite. Cette dernière n’ayant aucune présence sur zone, il en déduit que le véhicule n’a pu être déployé que par l’armée française.

En lire plus : https://francais.rt.com/france/53911-armee-francaise-est-elle-presente-deir-ez-zor-bastion-etat-islamique-syrie

 

14 Septembre 2018 : Syrie : Lavrov annonce que la Russie va ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb : 

Selon l’agence de presse Interfax, le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a annoncé ce 14 septembre que la Russie allait ouvrir des couloirs humanitaires à Idleb, en Syrie. Il a en outre déclaré encourager les initiatives d’accords de réconciliation à l’échelle locale. «Nous agirons à Idleb en tenant compte des intérêts des populations civiles», a affirmé le chef de la diplomatie russe, ajoutant : «La Russie agit uniquement en réponse aux sorties des terroristes.»

S’exprimant depuis Berlin, où il rencontrait son homologue allemand Heiko Maas, Sergueï Lavrov a également averti que la Russie continuerait à viser des cibles terroristes à Idleb car «les terroristes ne veulent pas la paix». Il a également pointé du doigt le soutien de ceux-ci par «l’étranger».

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53915-syrie-russie-va-ouvrir-couloirs-humanitaires-idleb-lavrov

 

16 Septembre 2018 : Les Syriens se rendent aux urnes pour des élections locales, une première en sept ans de guerre : 

La Syrie organise des élections municipales le 16 septembre. Un symbole pour une population qui vit au rythme de la guerre depuis 2011. Selon l’agence de presse nationale Sana, près de 6 551 bureaux de vote ont ainsi ouvert sur près des deux tiers du territoire qui sont sous le contrôle de l’Etat. Il s’agit d’une première depuis le début de la guerre, il y a sept ans.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53938-syriens-se-rendent-urnes-pour-elections-locales

 

17 Septembre 2018 : Syrie : Poutine annonce un accord avec Erdogan pour créer une zone démilitarisée à Idleb :

La Russie et la Turquie se sont mises d’accord sur la création d’une «zone démilitarisée de 15 à 20 kilomètres de large» à Idleb, en Syrie. Cet accord signifie, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, interrogé par les agences Interfax et TASS, qu’il n’y aura pas d’offensive militaire sur ce dernier bastion rebelle.

Le président russe Vladimir Poutine a détaillé les termes de l’accord entre les deux pays, lors de sa déclaration conjointe avec le chef d’Etat turc Recep Tayyip Erdogan à la presse, le 17 septembre, à l’issue de leur rencontre à Sotchi (Russie). Moscou et Ankara vont créer en coopération une «zone démilitarisée» le long de la ligne de contact entre l’opposition armée et les troupes gouvernementales, d’ici le 15 octobre, à Idleb. L’accord prévoit également le «retrait des militants radicaux, comme le Front Al-Nosra [ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie, qui fait désormais du partie du Hayat Tahrir al-Sham]», a précisé le président russe.

Le maître du Kremlin a ajouté que des forces militaires russes et turques patrouilleraient dans cette zone. Selon Vladimir Poutine, toujours, cette approche bénéficie du soutien du gouvernement syrien.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53956-sotchi-declaration-conjointe-vladimir-poutine

 

17 Septembre 2018 : Pourquoi l’armée syrienne n’a toujours pas lancé l’opération à Idlib :

Plusieurs médias se sont empressés d’annoncer le début de l’opération dans la province d’Idlib, craignant l’ombre de leurs propres journalistes. En réalité, la situation sur les différents fronts syriens est actuellement calme – on peut même dire trop calme – même si les canons de la guerre médiatique tirent sans relâche.

D’où la question: pourquoi Bachar al-Assad attend-il?

Contrairement aux nombreux pronostics et autres «faux départs», le calme règne depuis trois jours sur pratiquement tous les fronts syriens, écrit le quotidien Vzgliad. Par effet de contraste, cela a attiré l’attention sur des événements mineurs à l’échelle locale, mais politiquement représentatifs. Les médias occidentaux continuent de publier des thèses sur la préparation d’une attaque chimique par le président syrien Bachar al-Assad, qui, apparemment, voudrait attirer le feu sur lui. C’est comme dans l’affaire Skripal: quoi qu’on en dise, quels que soient les faits et les arguments logiques, rien ne changera. C’est une sorte de «fin de l’histoire»: la communication posée entre les différentes régions du monde est rompue. Aucun dialogue n’est prévu.

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/presse/201809171038121299-syrie-idlib-armee-operation/

 

17 Septembre 2018 : La Syrie pare avec succès une attaque de missiles israéliens contre l’aéroport de Damas : 

Une frappe israélienne aux missiles visant l’aéroport international de Damas a été repoussée samedi soir par la défense antiaérienne syrienne, a annoncé une source militaire syrienne à Sputnik. Le raid a été effectué par deux avions israéliens depuis l’espace aérien libanais, a-t-elle précisé. Mouhamed Abbas, général syrien à la retraite, a indiqué à notre correspondant que la plupart des missiles avaient été interceptés et que l’aéroport n’avait subi aucun dégât. Il n’y a pas non plus d’informations sur d’éventuels blessés ou tués.

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/international/201809171038124483-syrie-repousse-attaque-avions-israliens-aeroport/

 

18 Septembre 2018 : Défense russe: Israël responsable du crash de l’Il-20 et de la mort de l’équipage :

Des actions irresponsables de la Force aérienne et spatiale israélienne ont abouti au crash de l’avion Il-20 et à la mort de 15 militaires russes, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans une conversation téléphonique avec son homologue israélien Avigdor Liberman.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que Sergueï Choïgou avait eu une conversation téléphonique avec le ministre israélien de la Défense Avigdor Liberman.

«La responsabilité du crash d’avion russe et de la mort de l’équipage repose entièrement sur la partie israélienne», a déclaré M.Choïgou cité dans un communiqué.

En outre, le ministère russe de la Défense avait déjà à plusieurs reprises appelé la partie israélienne à s’abstenir de mener des frappes sur le territoire syrien créant un danger pour la sécurité des militaires russes, a poursuivi le ministre.

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/international/201809181038131610-crash-avion-russe-syrie-israel-responsable/

 

18 Septembre 2018 : Avion abattu par Damas : Moscou dénonce les tirs israéliens et se «réserve le droit» de répondre :

Un avion russe Il-20 a été abattu avec 15 soldats à son bord. Selon Moscou, c’est un tir malheureux de son allié syrien qui en est responsable. La Russie met en cause Israël et la confusion semée par ses provocations dans la zone.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/53961-damas-aurait-abattu-avion-militaire-russe-15-soldats-bord-moscou

 

23 Septembre 2018 : «On ne s’est caché derrière aucun avion», Israël nie sa responsabilité dans le crash du Il-20 russe :

Sur Twitter, Tsahal a démenti être responsable des événements ayant mené au crash d’un avion russe au large de la Syrie le 17 septembre. Plus tôt, Moscou avait publié un compte-rendu détaillé, tenant l’Armée de l’air israélienne pour responsable.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/54106-on-ne-sest-cache-derriere-aucun-avion-israel-dement-responsabilite-crash-avion-russe-il-20-syrie

 

24 Septembre 2018 : La Défense russe présente ses preuves de l’implication d’Israël dans le crash du Il-20 en Syrie : 

Le 24 septembre, le ministère russe de la Défense a tenu un point presse pour présenter les preuves, selon lui, de l’implication de l’aviation israélienne dans la tragédie du crash de l’avion russe Il-20 en Syrie.

Le porte-parole de la Défense russe Igor Konachenkov a notamment présenté des images issues de radars montrant la position exacte des différents avions, russe et israéliens, lors de l’incident survenu le 17 septembre.

Selon lui, les F-16 israéliens, en passe de réaliser une attaque sur la province syrienne de Lattaquié, se sont cachés derrière l’avion de reconnaissance russe afin d’éviter un missile de la défense anti-aérienne syrienne. Données à l’appui, le responsable russe a affirmé que le missile syrien, qui visait à la base un F-16 israélien, avait brutalement changé de trajectoire avant de toucher le Il-20.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/54123-crash-il-20-syrie-defense-russe-presente-preuves-implication-israel

 

24 Septembre 2018 : Après le crash du Il-20 russe, Israël affirme qu’il ne changera rien à sa politique syrienne : 

Malgré le drame du crash de l’avion russe Il-20, accidentellement abattu le 17 septembre par l’armé syrienne et impliquant directement la responsabilité de l’armée israélienne selon Moscou, l’Etat hébreu a annoncé qu’il ne modifierait en rien sa politique en Syrie, qui vise la présence militaire iranienne.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/54115-apres-crash-il-20-russe-israel-affirme-changera-rien-politique-syrienne

 

24 Septembre 2018 : La Russie compte fournir à la Syrie des systèmes de défense anti-aérienne S-300 d’ici deux semaines :

La Russie a annoncé ce 24 septembre son intention de livrer des systèmes de défense anti-aérienne S-300 à l’armée syrienne, une semaine après le crash d’un avion russe Ilouchine-20 (Il-20) en Syrie, drame dont Moscou a attribué la responsabilité à Israël. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a précisé : «Les forces armées syriennes seront fournies d’ici deux semaines en systèmes modernes S-300.» Ces derniers, selon le membre du gouvernement russe, «sont capables d’intercepter des appareils sur une distance de plus de 250 kilomètres et peuvent frapper en même temps plusieurs cibles dans les airs».

Le président russe Vladimir Poutine a informé directement son homologue syrien Bachar el-Assad de cette décision, lors d’un entretien téléphonique.

La livraison de ces systèmes modernes, prévue par un accord signé en 2010 par Moscou et Damas, n’avait pas eu lieu jusque-là en raison de réserves israéliennes. «En 2013, à la demande d’Israël, nous avions suspendu la livraison des systèmes S-300 à la Syrie, qui étaient prêts à être utilisés», a ainsi rappelé, dans un communiqué, le ministère russe de la Défense. Or, «la situation a changé et cela n’est pas de notre fait», déclare le ministère, en référence à la tragédie du Il-20.

L’armée syrienne disposait, jusqu’alors, de systèmes de défense anti-aérienne S-200, moins avancés. En outre, des S-300 opérés par l’armée russe sont déployés autour de la base navale russe de Tartous en Syrie, tandis que des S-400, encore plus modernes, sont déployés sur la base aérien ne de Hmeinim.

En lire plus : https://francais.rt.com/international/54113-russie-compte-fournir-syrie-systemes-defense-antiaerienne-s300

 

24 Septembre 2018 : Défense russe: les S-300 refroidiront les «têtes brûlées» en Syrie: 

Les mesures prises pour assurer la sécurité de l’armée russe en Syrie refroidiront les «têtes brûlées», sinon la Russie sera obligée de réagir conformément à la situation, a déclaré lundi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Selon le ministre de la Défense, la provocation israélienne «a obligé à prendre des mesures adéquates pour renforcer la sécurité des soldats russes impliqués dans la lutte antiterroriste internationale en Syrie.»

De plus, la Russie fournira à la Syrie des systèmes de contrôle automatisés modernes pour les postes de commandement de la défense antiaérienne, présents uniquement dans l’arsenal de l’armée russe, a déclaré le ministre russe de la Défense.

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/international/201809241038206324-defense-russe-s-300-tetes-brulees-syrie/

 

24 Septembre 2018 : «Ce sera un cauchemar»: les médias israéliens sur les S-300 russes en Syrie :

La décision de livrer à la Syrie des S-300 russes a tellement inquiété la presse israélienne que 9tv.co. a même titré «Dans deux semaines ce sera un cauchemar pour Israël?».

The Jerusalem Post signale que les S-300 permettront aux militaires syriens de moderniser en profondeur le système de défense antiaérienne et de créer «une menace pour les avions israéliens» étant donné que ce système est capable de détecter des avions et des missiles balistiques à une distance allant jusqu’à 300 km. Selon le média, pour l’heure, la défense antiaérienne en Syrie est dotée «de systèmes soviétiques périmés» et de systèmes tactiques plus modernes, car la Russie a déjà livré à Damas des systèmes sol-air de courte portée Pantsir S-1.

Haaretz estime que les S-300 ne garantiront pas une protection totale contre des frappes aériennes. Cependant leur présence menacera l’activité de l’aviation israélienne dans la région car désormais «Israël devra bien réfléchir avant de lancer une nouvelle attaque».

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/international/201809251038223770-livraison-s-300-syrie-reaction-israel/

 

25 Septembre 2018 : C’est parti: la Russie envoie des armes pour brouiller les radars de l’aviation en Syrie : 

Les premiers complexes de guerre électronique ont été livrés le lundi 24 septembre à la base aérienne de Hmeimim, en Syrie, par des avions Il-76, annonce le journal russe Izvestia, se référant à des sources proches du ministère. La composition exacte du transfert n’a pas été divulguée.

Le transfert d’armes de guerre électronique vise à supprimer la navigation par satellite, les radars de bord et les systèmes de communication de l’aviation militaire. Ces complexes pourront créer un dôme radioélectronique impénétrable sur un rayon de plusieurs centaines de kilomètres au-dessus de la Syrie et du territoire adjacent de la mer Méditerranée.

Selon le rédacteur en chef du portail militaire, il s’agirait de systèmes Krasoukha4, destinés à combattre les avions et les drones et R-330J «Jitel». De plus, la base de Hmeimim pourrait se doter du complexe dernier cri Divnomorye, capable de brouiller des signaux des radars à bord, ainsi que ceux des systèmes de communication, de contrôle et de navigation par satellite.

En lire plus : https://fr.sputniknews.com/international/201809251038224578-guerre-electronique-armes-brouiller-radars/

Revue de presse d’ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 583 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.