«Bluff total» : la Russie et WikiLeaks réfutent «le dossier» sur Trump et ses liens avec Moscou

3
Le site d’information BuzzFeed a publié un rapport du renseignement britannique contenant de nombreuses informations compromettantes sur le président élu Donald Trump. La Russie et WikiLeaks ont déjà répliqué qu’il s’agissait d’un faux.

«Le Kremlin ne possède pas d’informations compromettantes sur Trump. Le rapport ne correspond pas à la réalité et n’est qu’une invention absolue», a dit le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov au sujet du «dossier» sur le président élu Donald Trump publié par le site d’information Buzzfeed. «C’est un bluff total, une fabrication absolue et un lot d’absurdités complètes», a-t-il ajouté.

WikiLeaks a également rendu son verdict sur cet article. «Le fichier PDF de 35 pages publié par Buzzfeed sur Trump n’est pas un rapport du renseignement. Le style, les faits et les données ne sont pas crédibles.»

Le site a en effet publié le rapport d’un «ancien agent du renseignement britannique», tout en reconnaissant à presque chaque paragraphe que les informations n’étaient pas vérifiées. Néanmoins, Buzzfeed affirme que ce texte a «circulé dans les plus hautes sphères du gouvernement américain» et «a acquis une fameuse réputation parmi les journalistes, législateurs et responsables du renseignement».

WikiLeaks a publié sur son compte Twitter un e-mail du rédacteur en chef de Buzzfeed, Ben Smith, justifiant cet article par la volonté du site de partager ce dont il dispose avec ses lecteurs. «Les Américains peuvent se faire une idée des allégations au sujet du président élu qui ont circulé aux plus hauts niveaux du gouvernement américain», s’est défendu Ben Smith en ajoutant que la publication du dossier sur Donald Trump montrait comment Buzzfeed voyait le travail des journalistes en 2017.

Pourtant, Buzzfeed n’aurait fait que prendre au sérieux une histoire créée par un utilisateur du site 4chan. Comme le révèle 4chan lui-même, un de ses utilisateurs a inventé toute l’histoire et l’a envoyée à un consultant républicain en médias, Rick Wilson. Ce dernier, connu pour ses positions anti-Trump, l’a ensuite diffusée.

Des procédés qui rappellent l’Allemagne nazie

La réaction du président élu ne s’est pas fait attendre. Il s’est déchaîné en postant une série de tweets. Peu après la publication de l’article, il l’a qualifié de mensonger et a écrit sur son compte de Twitter : «Fake news : chasse aux sorcières politique absolue !»

Le lendemain, il a posté coup sur coup plusieurs tweets pleins d’émotion, affirmant que le rapport avait été «payé par des opposants politiques». «J’ai remporté l’élection facilement, un grand « mouvement » est confirmé et des opposants malhonnêtes essaient de rabaisser notre victoire ce faux. C’est triste !»

Donald Trump s’est aussi référé aux commentaires officiels de la Russie qui a démenti avoir un dossier sur lui et qui a répété ce qu’il avait déjà dit à plusieurs reprises : «La Russie n’a jamais essayé d’utiliser son influence sur moi. Je n’ai rien à faire avec la Russie : aucun accord, aucun emprunt, rien !»

Le prochain président américain a également fait remarquer que si ce rapport avait vraiment été rédigé par des services de renseignement, ces derniers n’auraient jamais permis que ce faux soit diffusé». «Un dernier coup sur moi. Habitons-nous l’Allemagne nazie ?», s’est-il interrogé.

Selon Buzzfeed, les informations compromettantes sur le prochain président des Etats-Unis sont légions. A en croire, le rapport publié par Buzzfeed, la Russie «entretient, soutient et assiste Trump depuis au moins cinq ans». Toujours selon le rapport, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, contrôlerait personnellement le dossier de Donald Trump «sur ordres directs de Poutine». Le document affirme également, sans fournir la moindre preuve, que lors de sa visite à Moscou en 2013 Donald Trump aurait invité des prostituées dans sa suite de l’hôtel Ritz Carlton et que les services de renseignement russes l’avaient mis sur écoute et avaient installé des caméras de surveillance dans le but de le faire chanter plus tard. Le rapport va jusqu’à indiquer que Donald Trump et le Kremlin auraient déjà échangé des renseignements.

Source : https://francais.rt.com/international/32078-wikileaks-dement-dossier-renseignement-russe

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 848 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

  1. La Cabale se répend en ragots faute de mieux et par dépit.Je suis content d’avoir lu par SM la confirmation de mes déductions faite après avoir entendu sur les ondes ces annonces calomnieuses.Je ne doutais pas que Poutine aurait fait passer la contre-annonce.Cela prouve que dès qu’on a les clefs de compréhension de ce monde avec ses magouilles profondes tout devient plus lisible.Aussi je conclus: La « théorie du complot » n’est pas un mythe, c’est une prise de conscience pertinente .A cause de notre lucidité, les complotistes veulent faire de nous, la source du problème en retournant l’accusation.Tout comme les pervers narcissiques agissent avec les proies qu’ils convoitent.
    Le pire c’est que tout en sachant que ce n’était qu’une rumeur la plupart des commentateurs journaleux et aussi les « amuseurs » de service semblaient intérieurement se délecter de cette fausse info.Il va s’en dire que comme toutes les rumeurs ils vont en faire courrir sans doute encore, sans vraiment après faire l’aveux de leur erreur, histoire de laisser le doute circuler parmi la population qui peut ne pas chercher à vérifier ou/et qui prend à la lettre tout ce qui est matraqué sur les big médias.Faut dire que dés le départ ils ont donné une image très négative de Trump, aussi maintenant, ils n’ont qu’à enfoncer le clou dans l’esprit des « zombies »qui encaisseront le coup sans surprise puisque le préjugé sur sa personne à été intériorisé et tout les mensonges leur sembleront couler de source.Pourtant à force de produire de la « purée »mentale, même les plus embrumés de nos concitoyens finiront par avoir un déclic, s’ils ont la bonne foi de chercher a voir plus clair.

    • Très juste! Accuser les gens de négationnisme, complotisme, conspirationnisme et autre étiquette aussi débile qu’infondées c’est comme un pédophile qui traite une petite fille d’allumeuse!!

      • Encore aujourd’hui 13 Janvier, sur fr-info(fr-intox)dans une rubrique « réponses » à des questions d’enfants (Un publique par essence vulnérable donc) les journaleux continuent à prétendre que D.TRUMP à « reconnu comme vraie l’histoire sur le Hackage de l’état russe).Ainsi même si dans le passée les services d’Obama ont procédé à de nombreuses et constantes écoutes dans les cabinets privées de leur »alliés européens, ce n’est pas grave cela, par contre…
        Non seulement ils taisent les véritables informations mais en plus ils les remplacent pas d’autres qui les arrangent et qui sont fausses.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.