Berlin nécessite désormais un test négatif pour entrer dans des entreprises non essentielles

4
Depuis le 31 mars, un test COVID négatif est désormais requis pour les citoyens de Berlin pour entrer dans les commerces non essentiels. Cette mesure s’applique également aux visites chez le coiffeur ou dans les musées, mais pas aux commerces essentiels comme les supermarchés, les pharmacies ou les drogueries.

 

Début mars 2021, un accord entre le gouvernement fédéral allemand et ses États fédérés a permis d’assouplir les restrictions à condition que le nombre de cas de COVID reste inférieur à la valeur métrique de 100 nouvelles infections pour 100 000 habitants dans un délai de 7 jours. En ce moment, à Berlin, la valeur se situe à environ 138,6 et ce depuis plusieurs jours. On ne sait toujours pas combien de ces cas sont asymptomatiques.

Le système fonctionne de la manière suivante : lorsque vous vous rendez dans un magasin qui exige un test, vous devez avoir en main la preuve d’un test COVID négatif pour pouvoir entrer ou être servi.

L’Allemagne exigera également désormais des voyageurs qu’ils présentent un test COVID négatif pour entrer dans le pays.

Une surveillance et des mesures accrues sont en train de voir le jour, selon des modalités que nous n’aurions probablement pu imaginer que dans des films de science-fiction. Les humains peuvent parfois être réticents au changement, ce qui, au départ, semble mauvais, mais finit par être bon par la suite. En ce qui concerne la plupart des mesures du COVID que nous avons vues, je ne suis pas sûr que les gens veuillent être à l’aise avec ce qui est présenté. Alors que les promesses d’un retour à la normale sont là, la barre semble toujours être repoussée, tandis que d’autres «experts» affirment que la normale ne sera plus jamais vue.

 

Ajouts dystopique numéro 1 : Le Royaume-Uni va mettre en place des «passeports Covid» pour les événements sportifs et musicaux :

Le Royaume-Uni a l’intention de déployer des «passeports Covid» dans quelques semaines pour les événements sportifs et musicaux de premier plan.

Selon le «Financial Times», ceux qui sont assez riches et/ou chanceux pour mettre la main sur le vaccin pourront assister aux demi-finales et à la finale de la FA Cup, à la finale de la League Cup en football et au championnat du monde de snooker, ainsi qu’à de nombreux événements musicaux.

L’«application de certification numérique» se trouvera dans l’application existante du National Health Service utilisée par les patients pour prendre des rendez-vous chez le médecin et commander des ordonnances. Les passeports COVID pour les rassemblements de masse pourraient être annoncés dès cette semaine, ou au début de la semaine prochaine.

Le Premier ministre Boris Johnson a déjà laissé entendre que les passeports sanitaires pourraient être exigés pour l’entrée dans les pubs et les restaurants. Cela signifie que les citoyens devront produire des «papiers pour le pub» – ce qui pourrait faire partie des recommandations d’un rapport sur la lutte contre la propagation du Covid, qui doit être publié en mai.

Le projet de passeport COVID s’est déjà heurté à l’opposition farouche de plus de 70 députés de divers partis politiques. 41 députés conservateurs ont averti que de telles exigences porteraient atteinte aux libertés civiles.

Un député conservateur a déclaré que les exigences possibles pour les passeports de santé sont «dégoûtantes».

Rien de tout cela ne devrait surprendre les lecteurs qui ont compris depuis nos écrits que les passeports de vaccination seront le nouveau «billet d’or» pour les voyages dans le monde, avec les industries du voyage et du tourisme et maintenant d’autres formes de rassemblements de masse comme les événements sportifs et musicaux.

Les pays européens ne sont pas les seuls à déployer les passeports COVID. Les États-Unis sont déjà en train d’utiliser des applications et des smartphones pour permettre aux voyageurs d’apporter la preuve qu’ils ont été vaccinés ou qu’ils ont récemment été testés négatifs pour le COVID-19.

 

 

Ajout dystopique numéro 2 : Danemark depuis le 6 avril, pour entrer dans les commerces non essentiels, les habitants du pays devront se munir de leur «coronapas» :

Une solution qui «contribue à la réouverture progressive du Danemark». Depuis le 6 avril, pour entrer dans les commerces non essentiels, les habitants du pays devront se munir de leur «coronapas». Une première dans l’UE, où l’introduction de «certificats verts» au niveau européen est au cœur des débats.

Alors que l’introduction d’un passeport sanitaire fait débat dans de nombreux pays, notamment au sein de l’Union européenne, le Danemark a introduit un «coronapas» mardi 6 avril. Disponible en version papier et numérique, il renseigne sur les résultats des tests Covid-19 effectués, une infection antérieure, ou encore la vaccination, indique le portail danois unifié de la santé Sundhed.

Le Danemark devient ainsi le premier pays de l’UE à introduire une telle mesure au niveau national.

 

 

Source : https://www.collective-evolution.com/2021/04/05/berlin-now-requires-negative-covid-test-for-entry-into-non-essential-businesses/https://www.dw.com/en/germany-covid-test-now-required-for-all-flight-arrivals/a-57046493https://www.zerohedge.com/covid-19/uk-roll-out-covid-passports-sporting-and-music-events et https://fr.sputniknews.com/europe/202104071045447643-ce-pays-premier-de-lue-a-introduire-un-coronapas/

Traduction et Ajouts : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 517 autres abonnés

4 Commentaires

  1. Même si les tests étaient parfaits à 100% d’exactitude, ils ne seraient exact qu’au moment du test. Quelqu’un peut être contaminé en sortant de la bâtisse après avoir croisé une personne contagieuse qui venait se faire tester.

    Donc, une personne qui a passé un test pout être contagieuse et une personne qui n’a pas passé le test peut ne pas être contagieuse. Comme tel, le test ne veut rien dire. Même s’il était parfait et il est loin de l’être. Donc le test ne veut moins que rien dire.

    C’est quand même effrayant que nos libertés soient conditionnées à un critère arbitraire et aléatoire. La population va finir par allumer et comprendre ce qui se passe. Ça peut pas faire autrement.

  2. Ouais, ils se réveilleront…. Dans 10 ans, 20 ans, peut-être 100 ans.
    Le niveau de réflexion est tellement bas que s’en est effrayant.
    Je compte plutôt sur moi-même et ma capacité à louvoyer dans ce merdier sans me faire bouffer.
    Attendre que la population se réveille, c’est comme espérer que le sanglier cesse de fouiller le sol avec son groin !
    On perd bcp de temps et d’énergie précieuse avec ce genre d’espoir.
    Je ne dis pas que ça n’arrivera pas, mais vous serez peut-être déjà mort depuis un moment quand la tête de lecture touchera la bande magnétique. 🙂

  3. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi Benoît, je trouve que la nature des commentaires sur les articles d’actualité évoluent dans le bon sens dans le temps, en particulier au sujet de l’épidémie de couillonavirus.

    h ttps://www.youtube.com/watch?v=Ax4qhO_Y4ac

Répondre à Benoit BETTON Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.