7 gouvernements affirment que le nouveau système de cryptage de Facebook serait bénéfique aux pédophiles

0
Le Royaume-Uni, et d’autres, ont critiqué Facebook pour son projet d’introduire le cryptage des messages de bout en bout, arguant qu’il permettrait aux pédophiles de partager librement du matériel pédopornographique puisque des millions sont attribués aux plateformes du géant technologique.

 

Le géant américain des médias sociaux s’est retrouvé au centre d’une nouvelle controverse, car son initiative, censée protéger la vie privée de milliards de personnes utilisant Facebook, Instagram et WhatsApp, a buté sur l’opposition véhémente du Royaume-Uni et des États-Unis, ainsi que d’autres pays. Les gouvernements affirment que cette initiative ferait des réseaux sociaux un refuge pour les pédophiles et les terroristes.

Dimanche, le ministre britannique de l’intérieur, Priti Patel, a publié un article accablant dans le Sun, qui affirme que le plan de Facebook ne ferait qu’«aider les terroristes et les pédophiles» et accuse le géant de la technologie de n’avoir pas trouvé de stratégie «crédible» pour lutter contre les abus sexuels sur les enfants. Le changement rendrait «presque impossible la récupération des conversations criminelles en ligne», a-t-elle écrit, citant certains responsables. Patel a qualifié les arguments de Facebook de «surdimensionnés» et a déclaré qu’il voulait simplement «fermer les yeux» sur les «horribles abus».

Mais Londres ne s’est pas contentée de se limiter à des articles d’opinion dans les médias britanniques. Le groupe Five Eyes – le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada, rejoint cette fois par l’Inde et le Japon – a publié une déclaration commune demandant essentiellement que Facebook fournisse une porte dérobée aux services de sécurité pour accéder aux messages cryptés.

«Les entreprises technologiques devraient inclure dans la conception de leurs produits et services cryptés des mécanismes permettant aux gouvernements, agissant avec l’autorité légale appropriée, d’accéder aux données dans un format lisible et utilisable», peut-on lire dans la déclaration, qui encourage le géant technologique à trouver des «solutions mutuellement acceptables» pour soi-disant protéger à la fois la vie privée et la «sécurité publique».

Les intentions de Facebook de crypter entièrement les communications dans son application de messagerie et Instagram Direct, en plus de la WhatsApp déjà cryptée, sont connues depuis au moins 2019. Ce changement potentiel signifierait que personne, à l’exception de l’expéditeur et du destinataire du message, ne pourrait voir ou modifier son contenu.

L’incendie a été alimenté par la publication de données par une organisation caritative pour enfants fondée par le Congrès américain, suggérant que Facebook représente 94 % de tous les cas d’abus sexuels d’enfants partagés sur Internet, comme le rapportent les entreprises technologiques américaines. Sur près de 17 millions de rapports impliquant la distribution de plus de 69 millions d’images et de vidéos d’exploitation sexuelle d’enfants, plus de 15,8 millions ont été déposés par Facebook, a déclaré le Centre national pour les enfants disparus et exploités (NCMEC) dans son récent rapport.

Facebook n’a jusqu’à présent pas réagi à cette dernière vague de demandes et d’exigences formulées par les gouvernements. Pourtant, le géant de la technologie avait déjà promis d’améliorer la protection des enfants sur ses réseaux avant le changement prévu.

 

Source : https://www.rt.com/news/503196-facebook-encryption-plan-child-pedophiles/

Traduction  : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 650 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.